Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Romain
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification La configuration du territoire de cette municipalité de l'Estrie, située à 9 km à l'ouest de Saint-Sébastien et voisine de Sainte-Cécile-de-Whitton, offre l'image d'un triangle. Pays de lacs et de rivières dont la rivière Sauvage qui coule à peu près en son centre et la rivière Felton, plus à l'ouest, Saint-Romain demeure un endroit où l'on pratique la chasse et la pêche de façon importante. Localité agricole située en montagne, on peut y admirer des panoramas d'un haut pittoresque. Après Lambton, il s'agit de l'un des plus anciens villages de la région qui reçoit ses premiers colons, des Beaucerons, également des gens de Saint-Anselme, à partir de 1844. Dix ans plus tard, la paroisse de Saint-Romain-de-Winslow était fondée et détachée de Saint-Vital-de-Lambton, puis érigée sur les plans canonique et civil en 1868. Le choix de saint Romain comme patron de la paroisse se veut un hommage à ce pape, le 114e successeur de Pierre, dont le pontificat n'a duré que trois mois en 897. Cette option dénominative peut s'expliquer dans un contexte d'opposition assez vive à l'époque entre catholiques et protestants et, par voie de conséquence, entre francophones et anglophones. L'élément Winslow souligne l'inclusion du territoire dans la partie nord du canton de Winslow, proclamé en 1859, et dont le nom évoque une localité du Buckinghamshire anglais. Pierre-Georges Roy souligne, à titre indicatif, que le nom fait penser qu'on a pu vouloir honorer un certain Joshua Winslow (1726?-1801), agent payeur des troupes anglaises au Canada en 1780 et receveur général du Bas-Canada en 1791. Il ne s'agit toutefois que d'une suggestion. Sur le plan municipal, on assiste, en 1858, à la création de la municipalité du canton de Winslow-Nord dont la dénomination et le statut seront modifiés à la faveur de municipalité de Saint-Romain en 1962, appellation identique à celle du bureau de poste ouvert cent ans plus tôt. Or, Saint-Romain n'a longtemps désigné officiellement que la paroisse, car faisant suite au ressentiment éprouvé par les Écossais lors de la colonisation du canton de Winslow, surtout au nord-est, par les Canadiens français catholiques dans la deuxième moitié du XIXe siècle, on a évité le conflit en désignant la municipalité sous le nom de Winslow. Cependant, la majorité francophone continuait de parler couramment de Saint-Romain dans un sens civil.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Romain

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Granit

Municipalité Saint-Romain (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 30100

Longitude ouest     Latitude nord 71° 06' 00" 45° 47' 00"

Coordonnées décimales -71.1, 45.78333

Carte topographique 1/50 000 21E/14

Carte topographique 1/20 000 21E/14-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012