Toponymie municipale

Gentilé : nom des habitantes et des habitants d’un lieu

La Commission de toponymie n’est pas responsable du traitement des gentilés. Toutefois, elle s’y intéresse, car ce sujet est étroitement lié au domaine toponymique. Les données présentées ci-dessous ont été répertoriées, dans un premier temps, par le toponymiste Jean-Yves Dugas, de 1979 à 1996, dans divers documents historiques, des articles de journaux, des monographies et à la suite d’une consultation effectuée en 1986 auprès de toutes les municipalités du Québec.

Depuis, lorsque des municipalités ont communiqué de nouveaux gentilés à la Commission, ils ont été ajoutés à la liste diffusée ci-dessous. L’année qui figure entre parenthèses représente l’attestation connue la plus ancienne de la forme et de la graphie concernées. Si l'année est marquée d'un astérisque, cela confirme la reconnaissance du gentilé par une résolution municipale.

Dans certains cas, la prononciation du gentilé est donnée entre crochets. Dans d'autres, les variantes et les sources bibliographiques sont présentées et un commentaire explicatif est ajouté, le cas échéant, afin d’assurer une meilleure compréhension du gentilé ou de ses variantes.

Pour connaître le gentilé correspondant à un nom de lieu habité ou vice-versa :

 

Pour plus d’information, consultez les documents suivants :

Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

Abonnement aux chroniques toponymiques

S'abonner aux chroniques toponymiques

Données Québec.

Date de la dernière mise à jour : 17 octobre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012