Références utiles

Glossaire

Qu’est-ce que la désignation?

Action de désigner un lieu. Le nom résultant de cette action constitue également une désignation*.

Désignation spontanée

Nom issu de la voie populaire.

Exemple
Pincourt (ville)
« […] belle forêt de pins de modestes dimensions, en raison, croit-on, de la nature peu généreuse du sol. Peu à peu, ceux qui fréquentaient l'endroit prirent l'habitude de dire qu'ils se rendaient aux Pins Courts […] ». (Extrait de Noms et lieux du Québec, Commission de toponymie, 2006).

Désignation systématique

Nom issu d’une démarche délibérée. Ces noms sont attribués dans le cadre d’un programme appliqué par des autorités, et ce, sans qu’ils soient interreliés ou qu’ils fassent partie d’un ensemble logique.

Exemples

Lac Baleineau (Les Lacs-du-Témiscamingue)
Désignation systématique des lacs du territoire de la zec de Kipawa. Le lac suggère la forme d'une petite baleine.

Mont Irma-LeVasseur (Québec)
Désignation systématique donnée à l’occasion de la Journée internationale de la femme en 1983.

Désignation systémique

Nom issu d’un ordre, d’un plan préétabli ou d’un système donné. Ces noms sont attribués dans le cadre d’un programme appliqué par des autorités. Divers types de systèmes peuvent être utilisés : numérique, alphabétique, par groupes sémantiques, etc.

Exemples

À Brossard, une trentaine de voies de communication d’un secteur commence par la lettre a : Rue Adam, Rue Agnès, Rue Alcide, Rue Arbour, Rue Auguste, etc.

Dans la zec de la Besonne à La Tuque, on trouve les plans d’eau dénommés Lac de la Guimbarde et Lac du Bouvet. Leur nom réfère à des types de rabot de menuiserie, respectant le thème des anciens outils.

Dans le territoire non organisé de Lac-Lenôtre, dans la Vallée-de-la-Gatineau, des noms de lacs sont issus d’une désignation systémique rappelant des militaires ayant été actifs pendant les deux guerres mondiales. Par exemple, le lac Smuts rappelle Jan Christiann Smuts, maréchal britannique (1870-1950). Il en serait de même pour les lacs Eisenhower, Crerar, De Gaulle, Bradley, Wavell, Alexander, MacArthur et Montgomery dans le même secteur.

* Ces définitions sont tirées du Lexique des termes utiles à l’étude des noms de lieux (DORION, Henri, POIRIER, Jean, Les Presses de l’Université Laval, 1975) et de la Commission de toponymie.

Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

Abonnement aux chroniques toponymiques

S'abonner aux chroniques toponymiques

Données Québec.

Date de la dernière mise à jour : 13 août 2020

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012