Normes et procédures

L’utilisation du trait d’union

De nombreux toponymes comportent un spécifique composé de plusieurs mots (noms communs, adjectifs, autres toponymes, noms propres accompagnés de titres ou de qualificatifs, etc.). Selon la règle générale, on utilise le trait d’union pour relier ces mots (ex. : Trois-Rivières, Montréal-Est, Rue Calixa-Lavallée, Rue Prince-Arthur, Barrage Daniel-Johnson, Rivière Sainte-Anne, Saint-Anthony-of-Padua). Mais qui dit règle dit exception : il faut aussi savoir que, dans certains cas, le trait d’union n’a pas sa place.

Les articles et les particules de liaison

Les articles (le, la, l’, les, du, des) et les particules de liaison (à, de) placés en tête du spécifique ne sont pas suivis d’un trait d’union.

Exemples :

Forme correcte Forme fautive
Place de l'Hôtel-de-Ville Place de-l'Hôtel-de-Ville
Chemin du Petit-Bois-d'Autray Chemin du-Petit-Bois-d'Autray
Pont des Sœurs-Grises Pont des-Sœurs-Grises
Barrage de la Rivière-aux-Eaux-Mortes Barrage de-la-Rivière-aux-Eaux-Mortes
Les Boules Les-Boules
Le Boulevard Le-Boulevard
La Grand-Maria La-Grand-Maria
Rue De La Chevrotière
Raison : De et La font partie du nom propre.
Rue De-La-Chevrotière

Les points cardinaux

Lorsqu’un point cardinal se rapporte directement au générique d’un nom de voie de communication pour préciser le tronçon dont il s’agit, il n’est pas relié au spécifique par un trait d’union.

Exemples :

Forme correcte Forme fautive
Rue Sainte-Catherine Est Rue Sainte-Catherine-Est
Boulevard René-Lévesque Ouest Boulevard René-Lévesque-Ouest

En revanche, lorsque le point cardinal précise un élément du spécifique, il est relié à ce dernier par un trait d’union.

Exemples :

Forme correcte Forme fautive
Boulevard de l'Atlantique-Nord Boulevard de l'AtlantiqueNord
Autoroute des Cantons-de-l'Est Autoroute des Cantons-del'Est

Les entités naturelles, les nappes d'eau et les cours d'eau artificiels

On ne met pas de trait d’union entre les éléments du spécifique d’un nom d’entité géographique naturelle, de nappe d’eau ou de cours d’eau artificiel (réservoir, lac artificiel, canal, etc.) sauf si :

  • le spécifique provient d’un terme ou d’un toponyme qui comprenait déjà un trait d’union;
  • le spécifique se compose d’une expression comportant un verbe et un sujet ou un complément.
  • le spécifique se compose d'un nom de personne ou d'une expression qui comprend au moins deux constituants anthroponymiques

Exemples :

Forme correcte Forme fautive
Mont de la Sentinelle Solitaire Mont de la Sentinelle-Solitaire
Rapides du Joug aux Bœufs Rapides du Joug-aux-Bœufs
Canal de la Rive Sud Canal de la Rive-Sud
Réservoir Manic 3 Réservoir Manic-3
Canal des Îles Flottantes Canal des Îles-Flottantes
Anse de Rivière-à-Claude

L'anse doit son nom à la municipalité de Rivière-à-Claude.
Anse de RivièreàClaude
Lac Demi-Lune
Le terme demi-lune comporte un trait d’union.
Lac DemiLune

Île au Pique-Nique

Le terme pique-nique comporte un trait d’union.
Île au PiqueNique

Lac Trompe-Souris

Le spécifique Trompe-Souris est composé d’un verbe et d’un complément.
Lac TrompeSouris

Rivière Qui-Mène-du-Train

Le spécifique Qui-Mène-du-Train est composé d’un sujet, d’un verbe et d’un complément.
Rivière QuiMèneduTrain

Lac Qui-Bouille

Le spécifique Qui-Bouille est composé d’un sujet et d’un verbe.
Lac QuiBouille

Mont J'Y-Vois-le-Nord

Le spécifique J'Y-Vois-le-Nord est composé d’un sujet, d’un verbe et d’un complément.
Mont J'YVoisleNord

Les entités administratives, artificielles, les odonymes et les lieux-dits dans une autre langue que le français

Lorsque le spécifique est entièrement en anglais, en amérindien ou en inuktitut, on n’utilise pas de trait d’union pour joindre les éléments qui le composent, sauf s’il provient d’un nom de personne, d’un terme ou d’un toponyme qui comportait déjà un trait d’union.

Exemples :

Forme correcte Forme fautive
Boulevard Blue Mountain Boulevard Blue-Mountain
North Hatley North-Hatley
Kinnear's Mills Kinnear's-Mills
Kaku Hipu Kakustshenan Kaku-Hipu-Kakustshenan

Gagnon-Siding

Un des éléments du spécifique est en français.
GagnonSiding

Big Willow-Bed

Il s'agit d'un nom composé comportant déjà un trait d'union en anglais.
Big WillowBed

Pont Pinip-Pietashu

Le nom réfère à une personne qui a été chef d'une communauté innue.
Pont Pinip Pietashu

Pont Aaron-Workman

Le nom réfère à une personne qui a été maire de Hereford.
Pont Aaron Workman
Haut de page »


Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK



Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012