Chroniques

« Si la tendance se maintient,
le prochain premier ministre sera… »

D’entrée de jeu, mentionnons les noms des huit premiers ministres du Canada toujours vivants : Joe Clark, John Turner, Brian Mulroney, Kim Campbell (la seule femme à avoir été première ministre du Canada), Jean Chrétien, Paul Martin, Stephen Harper et Justin Trudeau. Ces personnes étant vivantes, aucune d’elles n’est rappelée dans un toponyme officiel au Québec.

Wilfrid Laurier, le premier francophone à devenir premier ministre du Canada, est le plus rappelé de toutes les personnes qui ont occupé cette fonction. En effet, pas moins de 88 lieux ont été désignés en son honneur. Témoignant de l’influence que l’homme politique a exercée au Québec, trois municipalités portent son nom : Laurierville, Laurier-Station et Mont-Laurier. Soulignons que l’année 2019 marque le 100e anniversaire du décès de Wilfrid Laurier.

Voici, dans le tableau ci-dessous, les onze premiers ministres du Canada dont le nom se trouve dans la toponymie officielle du Québec. On y donne le nombre de lieux nommés en souvenir de chacun d’eux.

Premier ministre

Années
de mandat

Nombre de noms de lieux

Remarque

John A. Macdonald.

John A. Macdonald

© Wikimedia Commons

1867-1873
1878-1891

6

Parmi les six noms, il y a celui de Pont Cartier-Macdonald, qui désigne le pont interprovincial reliant Gatineau à Ottawa.

Macdonald, un des Pères de la Confédération, a été le premier à être premier ministre du Canada.

Alexander Mackenzie.

Alexander Mackenzie

© Wikimedia Commons

1873-1878

2

Les deux noms désignent des voies de communication contiguës à Laval : la place MacKenzie débouche sur la rue MacKenzie.

La Cour suprême a été créée durant le mandat de ce premier ministre.

John Abbott.

John Abbott

© William James Topley, Wikimedia Commons

1891-1892

3

Des noms de rues rappellent son souvenir à Saint-André-d’Argenteuil, où il est né, et à Montréal, dont il fut le maire de 1887 à 1888.

Charles Tupper.

Charles Tupper

© William James Topley, Wikimedia Commons

1896-1896

1

Une rue de Montréal porte son nom. Tupper, un des Pères de la Confédération, n’a été premier ministre que pendant 69 jours.

Wilfrid Laurier.

Wilfrid Laurier

© William James Topley, Wikimedia Commons

1896-1911

88

Il est le premier ministre canadien le plus rappelé au Québec.

À lui seul, il compte deux fois plus de noms rappelant son souvenir que tous les autres premiers ministres réunis.

Robert Borden.

Robert Borden

© Wikimedia Commons

1911-1920

2

Une rue de Montréal et une autre d’Otterburn Park portent son nom. Premier ministre durant la Première Guerre mondiale, on lui doit les premiers impôts sur le revenu.

Mackenzie King.

Mackenzie King

© Wikimedia Commons

1921-1926
1926-1930
1935-1948

8

Il se classe troisième parmi les premiers ministres canadiens les plus rappelés dans la toponymie du Québec. Quatre noms de rues rappellent son souvenir sous la forme Rue King.

Il a été premier ministre durant la Deuxième Guerre mondiale.

Richard Bennett.

Richard Bennett

© Wikimedia Commons

1930-1935

1

Un chemin de Bristol porte son nom.

Il fut premier ministre durant la Grande Dépression.

Louis S. Saint-Laurent.

Louis S. Saint-Laurent

© Wikimedia Commons

1948-1957

9

Il est le deuxième premier ministre canadien originaire du Québec. Il vient aussi au deuxième rang des premiers ministres canadiens les plus rappelés dans les noms de lieux du Québec. Le nom Route Louis-S.-Saint-Laurent désigne une voie à Compton, où il est né.

Lester B. Pearson.

Lester B. Pearson

© Wikimedia Commons

1963-1968

2

Deux rues portent son nom. L’une est à Kirkland et l’autre à Gatineau.

Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1957 pour son rôle dans le règlement de la crise du canal de Suez.

Pierre Elliott Trudeau.

Pierre Elliott Trudeau

© Wikimedia Commons

1968-1979
1980-1984

5

À Montréal, où il est né et où il est mort, une rue et un parc portent son nom.

On lui doit, entre autres, la Loi sur les langues officielles et l’abolition de la peine de mort.

Notons que les anciens premiers ministres canadiens décédés qui ne sont pas rappelés dans la toponymie du Québec sont John Thompson (1892-1894), Mackenzie Bowell (1894-1896), Arthur Meighen (1920-1921 et 1926-1926) et John Diefenbaker (1957‑1963).

Chronique parue le 17 octobre 2019.



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Données Québec.


Date de la dernière mise à jour : 4 novembre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012