Chroniques

La toponymie québécoise au féminin.

Déclinaison en trois temps


© jakkaje808, iStock

Si le 21 juin marque le début de l’été tant attendu, c’est aussi en ce jour qu’est célébrée la Journée nationale des peuples autochtones. Découvrons donc trois lieux désignés par des noms en langues autochtones ayant un lien avec les femmes, à trois temps différents de leur vie.

Ces trois noms sont :

  • Lac Ishkuess
    D’origine innue, ce toponyme signifie « lac de la jeune fille ».
    Il désigne un lac se trouvant dans la MRC de La Haute-Côte-Nord.
  • Portage Ikwe
    D’origine algonquine, ce toponyme signifie « portage de femme ».
    Il désigne un portage situé à une soixantaine de kilomètres de La Sarre, en Abitibi, à proximité de la rivière Octave.
  • Ruisseau Kukuminu
    D’origine crie, ce toponyme signifie « le ruisseau de nos grands-mères ».
    Il désigne un ruisseau se trouvant sur le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James.

Au passage, relevons le nom Lacs Kâdebwe, qui désigne un groupe de trois lacs situés à Senneterre. La signification du mot algonquin kâdebwe est « qui dit vrai ». L’anecdote rattachée au toponyme n’est pas dénuée d’humour, puisqu’il serait en lien avec la présence d'une femme dans le secteur des plans d'eau qui voulait, semble-t-il, constamment avoir raison. Il est intéressant de noter que, chez les autochtones, désigner des lieux par des noms de personnes est plutôt rare.

Journée nationale des peuples autochtones.
Banderole de la Journée nationale des Autochtones
© Affaires autochtones et du Nord Canada

Chronique parue le 14 juin 2018.



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Toponymes coups de coeur de 2018.
Données Québec.


Date de la dernière mise à jour : août 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012