Chroniques

La toponymie québécoise au féminin.

Une rose...


© JMCI, Bigstock

Profitons de l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, célébré annuellement en février, pour nous intéresser à une femme d’exception méconnue : Hélène Rose Gauthier (1932-2006). Originaire d’Haïti, cette dernière obtient une licence d’infirmière de l’Université Franco-Haïtienne du Cap-Haïtien. C’est au Manitoba qu’elle fait connaissance avec l’hiver nordique. En effet, c’est dans cette province qu’Hélène Rose Gauthier s’installe au pays, au mois de février 1958. Elle vient pratiquer des accouchements auprès des femmes de communautés autochtones. À la suite de son déménagement au Québec, Hélène Rose Gauthier poursuivra des études à l’Université de Montréal jusqu’à l’obtention d’un diplôme d’infirmière. Elle a travaillé dans plusieurs hôpitaux des régions de Montréal et de Chicago avant d'être directrice adjointe à l’éducation et coordonnatrice en évaluation des soins à l’hôpital Santa Cabrini de Montréal. Mentionnons qu’elle a été vice-présidente de l’Association des personnes handicapées physiques Rive-Nord.

Le nom Chemin Hélène-Gauthier a été attribué à une voie de communication de Saint-Michel-des-Saints, où elle possédait une résidence d’été.

Hélène Rose Gauthier.
Hélène Rose Gauthier

Chronique parue le 22 février 2018.



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Parlers et paysages du Québec – Randonnée à travers les mots d'ici.
Données Québec.
Toponymes coups de coeur de 2018.


Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012