Chroniques

Montréal - raconté par ses noms de lieux.

Expo 67 : de nouveaux lieux, de nouveaux noms

Logo de l'Expo 67.
Le logo de l’Expo 67
©  Julien Hébert, Wikimedia Commons

Il y a 50 ans, le 27 avril 1967, on inaugurait cette exposition universelle. Quelque 50 millions de visiteurs allaient d'ailleurs y accourir. Par elle, la ville de Montréal, mais aussi tout le Québec, s'ouvrait au monde. Terre des hommes, le thème retenu, était inspiré du titre d'un ouvrage d'Antoine de Saint-Exupéry. Parmi les retombées de cet évènement, il est intéressant de souligner que la toponymie s'est alors enrichie de plusieurs nouveaux noms de lieux.

Il fut décidé que l'exposition se tiendrait sur des îles : l'île Sainte-Hélène et une toute nouvelle île qu'on créerait de toutes pièces en utilisant des millions de tonnes de terre et de roc provenant entre autres des travaux d'excavation exécutés pour la construction du métro de Montréal. Cette île fut baptisée Île Notre-Dame pour rappeler que la Société de Notre-Dame de Montréal fut à l'origine de la fondation de Montréal, le 17 mai 1642. On décida aussi d'agrandir l'île Sainte-Hélène vers le nord, en y rattachant une petite île qui portait, à l'époque, le nom d’Île Ronde. Vous le devinez, c'est sur cette nouvelle partie que le parc d'attractions fut installé, ce parc qu'on allait baptiser du nom La Ronde! Toujours sur l'île Sainte-Hélène, deux lacs seront creusés, que l'on appellera Lac des Dauphins et Lac des Cygnes. Quant au chenal séparant désormais l'île Sainte-Hélène et l'île Notre-Dame nouvellement créée, on lui donna, en 1965, le nom Chenal Le Moyne à l'occasion du tricentenaire de la concession de l'île Sainte-Hélène et de l'île Ronde à Charles Le Moyne de Longueuil et de Châteauguay (1626-1685), père d'une famille qui marquera l'histoire du Canada et seigneur de Longueuil.

Les pavillons de l’île Notre-Dame.
Les pavillons de l’Île Notre-Dame
© Laurent Bélanger, sous licence CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons

Qui dit îles, dit ponts. Pour l'occasion, des ponts avaient dû être construits pour relier les différents sites de l'exposition. Le pont dénommé Pont de la Concorde avait été réalisé pour relier la Cité-du-Havre à l'île Sainte-Hélène. Son nom livrait un message d'espoir : que la Terre des hommes vive dans la concorde. Soulignons que la devise de la ville de Montréal, Concordia salus, a été adoptée en 1833 et se traduit par « la prospérité par la concorde ». Quant au pont nommé Pont des Îles, il avait été construit, comme son nom l'indique, pour relier les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame.

Saviez-vous qu'à l'origine, l'exposition universelle de 1967 ne devait pas se tenir à Montréal, mais dans la ville de Moscou? En effet, Moscou avait été choisie, en mai 1960, pour tenir cette exposition dans le cadre des fêtes devant souligner le 50e anniversaire de la Révolution d'octobre de 1917. En 1962, Moscou s'est désistée et, pour notre plus grand bonheur, Montréal a alors hérité de l'exposition. Il est intéressant de noter que le maire de Montréal qui avait défendu la candidature de sa ville en 1960 était Sarto Fournier. Jean Drapeau lui a succédé quelques mois plus tard, soit le 24 octobre 1960.

 

* Mention de source du bandeau Montréal raconté par ses noms de lieux : © Stéphane Poulin, Partenariat du Quartier des spectacles.

Chronique parue le 20 avril 2017.



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Données Québec.


Date de la dernière mise à jour : septembre 2017

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012