Chroniques

Le discours du roi

George VI et son épouse Élisabeth
George VI et son épouse Élisabeth1

Tous se souviennent de ce long métrage qui a gagné l’Oscar du meilleur film en 2011. On y suivait le cheminement de George VI (1895-1952), ce roi qui bégayait et qui surmontait son handicap. Saviez-vous qu’il y a 75 ans ce fameux roi britannique et son épouse Élisabeth visitaient le pays? C’était la toute première fois dans notre histoire qu’un souverain régnant séjournait ici. Pour en savoir plus sur cette visite et sur le rappel de ces deux personnages dans notre toponymie, lisez ce qui suit.

En mai 1939, la guerre est imminente. Le voyage royal a pour but, entre autres, de s’assurer que les Canadiens restent attachés à la Couronne britannique et qu’ils sont prêts à la défendre.

C’est donc le 17 mai que George VI et son épouse Élisabeth arrivent à Québec à bord de l’Empress of Australia. Dans le film Les Ploufffe, on fait allusion à cette visite. Théophile Plouffe, le père, au grand dam de son épouse, maman Plouffe, avait refusé de décorer sa maison pour la circonstance.

La visite du couple royal se poursuit en Ontario. Le roi et son épouse inaugurent le monument commémoratif de la Première Guerre mondiale à Ottawa et rencontrent, à Toronto, les célèbres jumelles Dionne, alors âgées de 5 ans. Leur voyage au Canada durera près d’un mois.

Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa
Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa2

Le 3 septembre 1939, le roi George VI prononçait son fameux discours pour annoncer que la Grande-Bretagne entrait en guerre contre l’Allemagne.

Si la visite royale fut, à lire les journaux de l’époque, tout un événement, elle a laissé peu de traces dans notre toponymie.

Seuls deux noms de voies de communication rappellent le souvenir de George VI, le père de la reine Élisabeth II : l’une de ces voies se trouve à Terrebonne, et l’autre, à Québec. Aucun nom n’évoque la mémoire de son épouse. Notons toutefois que Montréal a voulu rappeler cette visite en attribuant à l’une de ses voies l’appellation Chemin Remembrance, ce dernier terme signifiant, en français, « souvenir ».

 

1. © Wikipédia, l'encyclopédie libre
2. © Wikipédia, l'encyclopédie libre


Chronique parue le 13 mai 2014



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Parlers et paysages du Québec – Randonnée à travers les mots d'ici.
Données Québec.
Toponymes coups de coeur de 2018.


Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012