Chroniques

Huit géants de fer, d'acier et de béton

En tout et pour tout, huit merveilles du génie civil surplombent le Saint-Laurent. Elles portent les noms de six hommes, d'une femme et d'une ville. Elles permettent de franchir le fleuve et, grâce à leurs noms, elles nous en apprennent beaucoup sur notre histoire.

Pont de Québec

Le fleuve Saint-Laurent, véritable porte d'entrée maritime du continent, constitue néanmoins une barrière naturelle impressionnante. Le Québec a construit, au siècle précédent, plusieurs ponts afin de relier ses deux rives. Ils sont tous situés entre les villes de Québec et de Montréal, principal bassin de la population québécoise. En remontant le fleuve, le pont de Québec est le premier. Considéré comme une œuvre majeure d'ingénierie, il est classé comme lieu historique national. Ce pont reste malheureusement célèbre pour ses deux effondrements lors de sa construction; le premier survenu le 29 août 1907 et le second, le 11 septembre 1916. Son voisin, le pont Pierre-Laporte, rappelle également de tristes souvenirs. Le plus grand pont suspendu du Canada devait être inauguré en grande pompe sous le nom Pont Frontenac, mais on lui attribua finalement le nom du ministre Pierre Laporte, décédé lors des évènements de la crise d'octobre 1970, quelques jours avant l'inauguration. Ensuite, quelque 150 km à l'ouest, on trouve le pont Laviolette. Cette construction en arc honore la mémoire du fondateur de Trois-Rivières, Laviolette, dont le prénom véritable reste à ce jour inconnu.

Pont Jacques Cartier

Finalement, la région de Montréal possède à elle seule cinq des huit ponts du Saint-Laurent. Le premier, le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine inauguré quelques jours avant le début de l'Expo 67, rappelle ce défenseur des Canadiens français à l'époque du Canada-Uni. Un peu plus loin, le pont Jacques-Cartier honore celui qui a découvert le Canada. Il devait à l'origine s'appeler Pont du Havre, mais un collectif de citoyens signa une pétition pour lui attribuer son nom actuel. Ensuite, c'est le pont Victoria. Premier pont à être construit sur le Saint-Laurent, il commémorait le jubilé de la reine Victoria d'Angleterre. Et on arrive au pont Champlain, le plus achalandé au Canada, qui rappelle le fondateur de la ville de Québec. Enfin, on trouve le pont Honoré-Mercier. Il porte le nom d'un ancien premier ministre du Québec (1887-1891) de même que celui de son fils, qui fut ministre des Terres et des Forêts (1919-1936). Ce pont est le premier ouvrage d'ingénierie civile important construit uniquement par des ingénieurs québécois.

Voici un tableau donnant quelques informations complémentaires sur ces huit ouvrages d'art :

 

Nom Date d'inauguration Villes reliées Longueur Personnalité
Pont de Québec 1919

Québec et Lévis

987 m -
Pont Pierre-Laporte 1970 Québec et Lévis 1041 m Pierre Laporte
Pont Laviolette 1967 Trois-Rivières et Bécancour 2707 m Laviolette
Pont-tunnel Louis-Hippolyte- La Fontaine 1967

Montréal et Longueuil

1800 m Louis-Hippolyte Lafontaine
Pont Jacques-Cartier 1930 Montréal et Longueuil 2687 m Jacques Cartier
Pont Victoria 1860 Montréal et Saint-Lambert 1800 m La jeune reine Victoria
Pont Champlain 1962

Montréal et Brossard

3440 m Samuel de Champlain
Pont Honoré-Mercier 1934

Montréal et Kahnawake

1933 m Honoré Mercier

Toutes les photos proviennent du site Wikipédia.

 

Chronique parue le 3 octobre 2013



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Toponymes coups de coeur de 2018.
Données Québec.


Date de la dernière mise à jour : août 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012