Chroniques

Quelques sujets et un royaume


© Source : Les Fêtes du 175e
du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Un immense espace, beaucoup de pins blancs et vingt et un partenaires. Voilà les éléments qui ont rendu possible la fabuleuse histoire de tout un royaume. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean célèbre en effet son 175e anniversaire cette année! Mais pourquoi cette notion de royaume? Qui sont les Vingt-et-Un? Comment l'histoire de la région est-elle rappelée dans notre toponymie? Pour en savoir plus, lisez ce qui suit.

 

Lors de son troisième voyage en Amérique (1541-1542), Jacques Cartier revint avec, notamment, la mission d'explorer le Saguenay, mot amérindien qui signifie « là où l'eau sort ». Lors de ses discussions avec Donnacona, chef de Stadaconé (emplacement actuel de Québec), il crut comprendre que la région du Saguenay était un territoire soumis à une autorité royale, que son royaume était riche en or, en gemmes, et qu'il était habité par des gens vêtus de soie. Futés, Donnacona et les siens firent donc perdurer le mythe du riche royaume de Saguenay, espérant que Cartier parte à sa découverte et abandonne l'idée de s'établir à Stadaconé. L'utilisation du mot royaume resta ainsi imprégnée dans la mémoire collective. Toutefois, la véritable histoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean débutera dans un tout autre contexte.

Nous sommes au XIXe siècle, au Bas-Canada. La population dans la vallée du Saint-Laurent ne cesse de croître et l'ouverture de nouvelles terres agricoles devient nécessaire. En Europe, Londres doit gérer un blocus continental mis en place lors des guerres napoléoniennes, forçant l'Angleterre à se tourner vers ses colonies pour s'approvisionner en bois. Saisissant l'occasion, un groupe de vingt et un investisseurs de La Malbaie formèrent la Société des Vingt-et-Un. Parmi ceux-ci, ils furent quatorze, le 11 juin 1838, à débarquer dans la baie des Ha! Ha!, il y a donc 175 ans. Avec l'aide financière de William Price, un industriel anglais de Québec, ils se mirent à exploiter le pin blanc de la région afin de permettre, notamment, la construction des mâts pour les navires anglais. Avec le défrichement des terres et les sols extrêmement fertiles, de plus en plus de colons viendront s'y installer. Leur incursion sur le territoire, jusque-là fermé à toute colonisation, aura ainsi permis la fondation et le développement de tout un royaume.

 

Le monument des Vingt-et-Un
Source : Marianne Bouchard, Ville de Saguenay

Pour souligner l'importance historique de la société fondatrice, un monument a d'ailleurs été érigé en son honneur à Saguenay dans le parc des Vingt-et-Un, situé sur la rue Alexis-Simard, laquelle rappelle l'un des vingt et un partenaires. Au total, quatre toponymes honorent la mémoire de la société. Quant au boulevard du Royaume, qui désigne une artère majeure de Saguenay, c'est un bon exemple de la pérennité de ce mot qu'utilisa jadis Jacques Cartier.

Notons en terminant que Saguenay est présent dans cinquante-deux toponymes au Québec. Il désigne notamment une ville, une région, un fjord et une rivière.

 

Parc national du Fjord-du-Saguenay
Source : Photo Sépaq

Chronique parue le 5 septembre 2013



Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

OK

Toponymes coups de coeur de 2018.
Données Québec.


Date de la dernière mise à jour : août 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012