Recherche avancée

Actualités

Des noms de lieux originaux dans le Bas-Saint-Laurent!

Saint-Onésime-d’Ixworth.

Saint-Onésime-d’Ixworth
© Benoît Pilotto

Chemin du Roule-Vent et Rue de l’Entre-Gens sont deux noms de lieux qui se sont démarqués des quelque 1 300 noms de lieux officialisés en 2019. Ce sont 2 des 12 Toponymes coups de cœur 2020 de la Commission de toponymie. Les lieux auxquels ils réfèrent se trouvent dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le premier est situé à Saint-Onésime-d’Ixworth, près de La Pocatière, et le second à Saint-Ulric, non loin de Matane.

Lire la suite.


Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives

À l’occasion du Mois de l’histoire des femmes, célébré chaque année en octobre, la Commission de toponymie rappelle la mise en ligne, en mars dernier, de sa Banque de candidatures aux désignations toponymiques commémoratives.

Lire la suite.



Consulter les actualités déjà parues.

Chroniques toponymiques.

La longue marche des femmes pour l’obtention du droit de vote au Québec

L’hôtel du Parlement, à Québec.

L’hôtel du Parlement, à Québec
© Marcel Gignac, Tourisme Québec

L’Acte constitutionnel de 1791, qui crée le Bas-Canada et le Haut-Canada, accorde le droit de vote aux personnes âgées de plus de 21 ans, sans distinction de sexe, mais satisfaisant toutefois à certaines exigences. Pour pouvoir voter, une personne doit posséder une propriété ou des biens d’une valeur déterminée, ou payer un certain montant d’impôt ou de loyer. Par conséquent, la loi permet aux femmes propriétaires, qui sont pour la plupart des veuves ou des célibataires, de voter, mais uniquement dans le Bas-Canada. Ce droit leur sera formellement retiré en 1849 par l’Assemblée législative du Canada-Uni.

En 1918, le Gouvernement canadien autorise les femmes de 21 ans ou plus à voter aux élections fédérales, sans égard à leur statut économique. Puis, dès 1922, toutes les législatures provinciales l’imiteront, sauf le Québec. Ce dernier ne bougera que 18 ans plus tard. En effet, c’est le 25 avril 1940, sous le gouvernement d’Adélard Godbout, qu’est sanctionnée la Loi accordant aux femmes le droit de vote et d’éligibilité.

En cette année du 80e anniversaire du droit de vote des femmes au Québec et en ce début d’octobre, Mois de l’histoire des femmes, intéressons-nous à quelques femmes qui ont marqué la société québécoise.

Ainsi, qui sont ces pionnières qui se sont battues pour l’obtention du droit de vote féminin? Quelle est la première femme à s’être présentée aux élections au Québec? Quelle est la première à avoir été élue députée? Pour le savoir et pour connaître le rappel de quelques-unes de ces femmes dans la toponymie du Québec, lisez notre chronique.

Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

Abonnement aux chroniques toponymiques

S'abonner aux chroniques toponymiques

Données Québec.

Date de la dernière mise à jour : 7 octobre 2020

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012