Recherche avancée

Actualités

Chroniques toponymiques

Montréal - raconté par ses noms de lieux.

Voici de nouveau l’hiver… et les fêtes!


Montréal sous la neige
© Fintastique, Bigstock

À cette occasion, nous vous proposons une promenade dans deux voies de communication de Montréal, dont les noms nous ramènent à la neige et à des douceurs d’un passé pas si lointain. Voici ces noms : Chemin de la Côte-des-Neiges et Rue des Confiseurs.

Le premier reprend, de façon abrégée, le nom d’une ancienne division territoriale datant de l’époque de la Nouvelle-France : Côte Notre-Dame-des-Neiges.

Les Sulpiciens sont alors les propriétaires de la seigneurie de l’Île-de-Montréal. Ils divisent leur territoire; chaque grand ensemble de terres ainsi obtenu est connu sous le mot côte. Comme les Sulpiciens vouent un grand culte à la Vierge Marie, l’une des côtes lui est dédiée. Mais qui est cette Notre-Dame-des-Neiges? L’explication remonte à loin, très loin. À l’an 366 précisément! Selon la légende, cette année-là, Marie, la mère de Jésus, est apparue en rêve au pape saint Libère de même qu’à un couple qui, n’ayant pas d’enfants, voulait que la Vierge lui dise comment disposer de sa fortune. Celle-ci leur fit, cette même nuit, la requête d’ériger, en un lieu précis de Rome, un sanctuaire. Le lendemain, les trois s’étonnèrent que de la neige soit tombée exactement là où Marie avait demandé de bâtir le sanctuaire. La surprise fut d’autant plus grande que l’on était en plein mois d’août. Les travaux furent entrepris, et ceux-ci menèrent à l’érection de la basilique d’abord connue sous le nom Sainte-Marie-des-Neiges. C’est pour commémorer ce fait que le nom fut transposé à Montréal, où il neige tout de même plus souvent qu’à Rome. Notons que par la suite, la basilique fut connue sous l’appellation Sainte-Marie-de-la-Crèche parce que les restes de la crèche où Jésus est né y avaient été apportés de Bethléem – ici, notre clin d’œil à la fête de Noël! De nos jours, la basilique est connue sous le nom Sainte-Marie-Majeure.

Quant au second nom de voie de communication de Montréal, Rue des Confiseurs, il désigne une petite rue au pied du pont Jacques-Cartier, à Montréal. Il rappelle que l’on trouvait, tout près, des entreprises qui fabriquaient des confiseries, dont les fameuses lunes de miel et les non moins célèbres poissons rouges à la cannelle.

Qu’il neige! Que vos tables soient garnies de douceurs, en cette période des fêtes! Voilà nos vœux!

Histoires de grands maires

Drapeau de la Ville de Montréal.
Drapeau de la Ville de Montréal
© Ville de Montréal

Le 5 novembre, c’était jour d’élections municipales au Québec. Montréal a eu, jusqu’à maintenant, 45 maires. Tous, à l’exception des six derniers, qui sont toujours vivants, sont rappelés dans la toponymie de la ville. Il est à noter que seuls les noms de personnes décédées depuis plus d’un an peuvent être attribués à des lieux.

Nous vous proposons un jeu-questionnaire en dix points. La réponse est toujours l’un des maires de Montréal.

Banque de noms de lieux du Québec

Recherche avancée

Abonnement aux chroniques toponymiques

S'abonner aux chroniques toponymiques

Données Québec.

Date de la dernière mise à jour : décembre 2017

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012