Retour aux résultats Version imprimable

Inukjuak
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification C'est probablement le géologue Albert Peter Low qui, en août 1901, fut le premier Blanc à mettre pied à terre sur les bords de la rivière Innuksuac, sur la côte est de la baie d'Hudson. Innuksuac est incidemment une variante graphique de l'appellation Inukjuak retenue, plus tard, pour identifier le village. Low débarque donc du sloop Algerine pour établir les bases d'un camp d'exploration géologique qu'il dénomme Port Harrison en mémoire d'un actionnaire d'une compagnie minière. Ce nom ainsi que celui d'«Innuksuak R.» paraîtront dès 1902 sur une carte publiée par la Commission géologique du Canada en rapport avec cette expédition. À cette époque, il n'y avait pas de campement inuit à cet endroit précis. Cinq ou six petits campements s'étalaient cependant le long de la côte de part et d'autre de Port Harrison. La compagnie Revillon Frères vient s'y établir en 1909, suivie en 1920 de la Compagnie de la Baie d'Hudson. C'est encore sous le nom « Port Harrison » qu'est ouvert le premier bureau de poste du Nord-du-Québec, en 1935. En 1945, à part les installations de la Compagnie de la Baie d'Hudson et de la Gendarmerie royale du Canada, il n'y a que quelques igloos l'hiver et quelques tentes l'été. Pourtant, en 1965, ce style d'habitations est déjà chose du passé, les Inuits s'installant alors dans des maisons permanentes. Cette année-là, ils sont 400 dans le village qui porte depuis trois ans le nom d'Inoucdjouac. La forme « Port-La Pérouse » qui avait été retenue en 1961, n'avait donc eu qu'une existence éphémère. Lorsqu'on érige la municipalité de village nordique, le 7 juin 1980, la graphie du toponyme est légèrement modifiée et devient Inukjuak, forme toujours officielle aujourd'hui, qui a donné naissance au gentilé Inukjuamiut pour en identifier collectivement les habitants. Ce mot, qui signifie le grand homme, le géant, est tiré des racines inuk, homme, et juaq, grand, important. On ignore cependant les motifs qui sont à l'origine de cette désignation. Inukjuak joue un rôle de premier plan au chapitre de la culture inuite. C'est, avec Povungnituk, le village regroupant le plus grand nombre de sculpteurs. L'institut culturel Avataq fondé en 1981 dans le but de protéger et de promouvoir la culture inuite a son bureau principal à cet endroit. Cette vocation s'est d'ailleurs confirmée en 1992 lorsqu'on y a construit le premier musée nordique.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1979-10-29

Spécifique Inukjuak

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de village nordique

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Inukjuak (Municipalité de village nordique)

Code géographique de la municipalité 99085

Longitude ouest     Latitude nord 78° 06' 00" 58° 27' 00"

Coordonnées décimales -78.1, 58.45

Carte topographique 1/50 000 34L/08

Carte topographique 1/20 000 34L/08-0102

Anciens noms

  • Inoucdjouac  (Village)

  • Port-Harrison  (Village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012