Retour aux résultats Version imprimable

Rivière De Troyes
Katattulialuk (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Katattulialuup Kuunga (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Wiyascun (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Alimentée par plusieurs étendues d'eau situées au sud du lac Wiyâshâkimî, la rivière De Troyes parcourt une distance d'environ 75 km en direction nord-ouest, au sud de la rivière à l'Eau Claire, et se jette dans le lac Tasiujaq, vaste nappe d'eau pénétrée par les eaux de la baie d'Hudson, dans le Nord-du-Québec. Plusieurs rapides importants ponctuent son cours. Désirant rendre hommage à un personnage historique de la Nouvelle-France qui s'est distingué par ses exploits dans cette région, les autorités toponymiques ont approuvé le nom De Troyes pour désigner ce cours d'eau. Dès 1914, la carte du feuillet nord de la province de Québec publiée par le ministère des Terres et Forêts indiquait R. de Troyes comme désignation de la rivière.

Le capitaine Pierre de Troyes, dit chevalier de Troyes, arrivé à Québec à l'automne de 1685, commanda une expédition militaire destinée à s'emparer des postes de traite établis par la Compagnie de la Baie d'Hudson, au printemps 1686. Parmi ses officiers, on comptait trois frères Le Moyne. Après la capture de Moose Factory ou Saint-Louis, de Fort Rupert et de Fort Albany, il regagna Québec. L'année suivante, il participa à la grande offensive menée par le gouverneur Denonville contre les Iroquois qui incitaient les Premières Nations des Grands Lacs à livrer leurs fourrures aux traiteurs anglais de la côte atlantique. De Troyes est décédé du scorbut et de malnutrition le 8 mai 1688, à Niagara. Son Journal et relation de voyage du Nord demeure un document important pour l'histoire, la géographie et la toponymie.

Comme l'atteste un rapport du géologue Albert Peter Low, daté de 1898, cette rivière était primitivement désignée sous le nom amérindien Wiachuan. Ce nom cri signifie « la chute brillante », allusion à la série de rapides marquant l'embouchure de la rivière. On connaît aussi les graphies Wiyaschun et Wiyascun. Pour leur part, les Inuits appellent cette rivière Katattulialuk, qui veut dire, en parlant de la rivière, « celle qui a une grande chute ». Voir : Troyes (canton).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique De Troyes

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Baie-d'Hudson (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 99904

Latitude nord     Longitude ouest 56° 10' 55" 75° 57' 17"

Coordonnées décimales -75.95472      56.18194

Carte topographique 1/50 000 34B/04

Carte topographique 1/20 000 34B/04-0201

Variantes traditionnelles autochtone

  • Katattulialuk (Rivière)

    Katattulialuk, ou Katattulialuup Kuunga, est le nom que les Inuits utilisent pour parler de la rivière De Troyes. Il signifie « celle qui a une grande chute ».

  • Katattulialuup Kuunga (Rivière)

    Katattulialuup Kuunga est le nom que les Inuits utilisent pour désigner la rivière De Troyes. La Commission de toponymie ignore pour l’instant sa signification.

  • Wiyascun (Rivière)

    Wiyascun est le nom que les Cris utilisent pour parler de la rivière De Troyes. Il signifie « le courant de la baie » ou encore « la rivière au courant d'eau claire (?) ».

Anciens noms

  • Rivière Wiachuan

  • Rivière Wiyaschun

    Ce nom signifie « le courant de la baie ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012