Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Sainte-Marguerite
Tshemanipishtuk (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Important tributaire du golfe du Saint-Laurent, sur la Côte-Nord, la rivière Sainte-Marguerite, dont la superficie du bassin-versant totalise 6 190 km², prend naissance à l'extrémité nord-est du canton de Hind. Elle coule ensuite vers le sud sur 316 km et débouche dans la baie Sainte-Marguerite, délimitant dans la dernière partie de son cours la municipalité de Gallix et la ville de Sept-Îles. À quelque 10 km en amont de l'embouchure, le hameau de Barrage-Sainte-Marguerite s'est implanté autour de la centrale hydroélectrique qui fut construite par les frères Clarke en 1908, sur le site de la chute d'Amont. Le barrage, doté d'un tablier carrossable, permet à la route 138 de franchir la rivière. Son embouchure sert de refuge aux petites embarcations contre les intempéries du golfe, car le bassin au fond sablonneux qu'elle forme est protégé par la pointe Sainte-Marguerite, prolongement de la plage du même nom, qui s'avance jusqu'en son milieu à partir de la rive est. Le chenal d'entrée, peu profond à marée basse, n'est toutefois pas balisé et son emplacement varie annuellement. Le village de Rivière-Sainte-Marguerite-en-Bas couvre la rive ouest de l'embouchure et la Petite rivière Sainte-Marguerite, longue de 3 km, vient y décharger les eaux du lac Armand. On ne connaît pas le motif d'attribution de ce toponyme, mais il semblait déjà bien connu en 1603 lors du passage de Samuel de Champlain le long de ces côtes. Ce dernier affirmait : «nous vinsmes mouiller l'ancre proche d'une riviere qui s'appelle Saincte Marguerite». Un autre grand cours d'eau porte ce nom au Québec : il afflue vers la rivière Saguenay et mesure 80 km de longueur. Variantes : Rivière Tshimanipishtuk; Tshishe-Manipishtuk.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sainte-Marguerite

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Sept-Rivières

Municipalité Sept-Îles (Ville)

Code géographique de la municipalité 97007

Latitude nord     Longitude ouest 50° 08' 34" 66° 35' 48"

Coordonnées décimales -66.59666      50.14278

Carte topographique 1/50 000 22J/02

Carte topographique 1/20 000 22J/02-0202

Variante traditionnelle autochtone

  • Tshemanipishtuk (Rivière)

    Tshemanipishtuk, ou Tshemani pishtuk, ou encore Tsheman pistuk, est le nom que les Innus utilisent pour parler de la rivière Sainte-Marguerite. Selon les sources, il signifie « rivière coupée par les chutes », « chute raide » ou « chute abrupte ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012