Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Beaurivage

Origine et signification Les sources de la rivière Beaurivage sont dispersées à travers les monts Handkerchief, Sainte-Marguerite et Saint-André, contreforts des Appalaches, qui se dressent au sud de Saint-Sylvestre. Cependant, une enquête de 1983 a déterminé que le lac Beaurivage en est la principale source. Son cours moyen, orienté vers le nord, traverse plusieurs secteurs marécageux et dessine de nombreux méandres. Il reçoit le bras d'Henri à la hauteur de Saint-Gilles, puis effectue un coude en direction est qui lui permet d'arroser Saint-Étienne-de-Lauzon et de rejoindre la Chaudière, près de Saint-Rédempteur. D'une longueur d'environ 65 km, la Beaurivage draine un bassin de quelque 750 km². Le nom de la rivière et son usage se confondent avec celui de la seigneurie Saint-Gilles ou de Beaurivage concédée en 1738 à Gilles Rageot, sieur de Beaurivage, né en 1689 et cadet de la famille de Gilles Rageot, notaire royal (vers 1642-1692). Œuvrant dans le commerce, Rageot s'occupa assez peu de sa seigneurie qui, après 1782, passa successivement entre les mains des familles Fraser, Davidson et Ross. Des colons d'origine irlandaise s'y installèrent en grand nombre vers le milieu du XIXe siècle. Plusieurs paroisses et municipalités ont retenu, officiellement ou dans l'usage, le nom de la rivière dans leur désignation : Saint-Sévérin-de-Beaurivage, Saint-Gilles-de-Beaurivage, Saint-Patrice-de-Beaurivage, Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Saint-Sylvestre-de-Beaurivage. Beaurivage est souvent utilisé comme régionyme s'appliquant principalement aux villages et paroisses que traverse le cours moyen de la rivière. L'ensemble constitue une sous-région qui oscille entre l'attraction de la Beauce et celle de Lotbinière sur les divers plans, électoral, municipal, scolaire et économique. Variantes : Rivière Falmana; Bras du Sud-Ouest.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Beaurivage

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Lévis (Ville)

Code géographique de la municipalité 25213

Latitude nord     Longitude ouest 46° 41' 33" 71° 16' 15"

Coordonnées décimales -71.27083      46.6925

Carte topographique 1/50 000 21L/11

Carte topographique 1/20 000 21L/11-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012