Retour aux résultats Version imprimable

Sainte-Claire

Origine et signification La plus ancienne paroisse de Dorchester se situe à 12 km au nord-ouest de Saint-Malachie, bornée à l'ouest par Saint-Anselme. Son territoire est traversé par la rivière Etchemin. Première paroisse catholique romaine érigée sous le Régime anglais, Sainte-Claire remonte à 1824 officiellement, quoique les premiers colons, en provenance de Saint-Henri, de Saint-Michel, de Saint-Vallier et de Berthier se soient établis en cet endroit dès 1785. En 1845, la municipalité de la paroisse de Sainte-Claire-de-Joliette était établie. Abolie deux ans plus tard, elle sera rétablie, en 1855, comme municipalité de la paroisse de Sainte-Claire, reprenant le nom de la paroisse et celui du bureau de poste (1849). Elle fusionnera, en 1977, à la municipalité de Louis-Joliette, créée en 1926, pour former l'actuelle Sainte-Claire. Dénominativement, les deux municipalités concernées entretiennent un lien très étroit puisque l'une rappelle l'existence de la seigneurie Jolliet, concédée en avril 1697 à Louis Jolliet (dont on a déformé le patronyme en Joliette, dans le nom municipal), hydrographe du roi. Celle-ci, dans laquelle on a enclos Sainte-Claire, appartenait à Jean-Thomas Taschereau (1814-1893) de Sainte-Marie, au moment de l'érection municipale. Or, l'épouse de Louis Jolliet (1645-1700), explorateur, avait pour nom Claire-Françoise Byssot ou Bissot; ceux-ci se sont épousés en 1675. Toutefois, plusieurs filles – descendantes de Jolliet et de Claire Bissot - - ont porté les prénoms de Claire, Marie-Claire... dans les familles Taschereau et Fleury de La Gorgendière. En choisissant ce prénom, on honorait donc de nombreuses personnes. L'économie locale repose sur diverses industries, en particulier une usine de fabrication d'autobus et une fonderie, et elle profite de la présence d'une importante coopérative laitière. On observe dans cette municipalité quelques granges de forme octogonale, d'inspiration américaine. Offrant une résistance accrue au vent, elles évitent les pertes d'espace et, suivant la légende, empêchent le Diable de se dissimuler dans les coins.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1978-08-17

Spécifique Sainte-Claire

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Bellechasse

Municipalité Sainte-Claire (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 19055

Latitude nord     Longitude ouest 46° 36' 00" 70° 52' 00"

Coordonnées décimales -70.86667      46.6

Carte topographique 1/50 000 21L/10

Carte topographique 1/20 000 21L/10-0101

Ancien nom

  • Louis-Joliette  (Municipalité)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012