Retour aux résultats Version imprimable

Collines Montérégiennes

Origine et signification Depuis le mont Royal – la plus occidentale – jusqu'aux monts Brome et Shefford – les plus orientales –, ces collines, au nombre de huit, toutes d'allure plutôt massive, jalonnent la partie sud de la plaine du Saint-Laurent de part et d'autre du Richelieu, jusqu'aux abords de la zone plissée des Appalaches. Le toponyme collectif « Collines Montérégiennes » détermine les monts Royal (233 m), Saint-Bruno (218 m), Saint-Hilaire (403 m), Rougemont (390 m), Yamaska 416 m), Shefford (525 m), Brome (553 m) et Saint-Grégoire (265 m). L'espacement entre les collines est de l'ordre de 10 à 15 km, l'ensemble formant une ligne un peu arquée orientée ouest-est. Certains auteurs ajoutent le mont Mégantic et les collines d'Oka à ce nom collectif. Il s'agit de culots volcaniques érodés (roches intrusives très anciennes), qui ont mieux résisté à l'érosion que les matériaux environnants. On peut donc les qualifier de collines résiduelles qui dépassent le niveau général de la plaine de plus ou moins 300 m. Quelques affleurements de nature semblable existent également, mais aucun n'est justifié du nom de colline. Le géologue Frank D. Adams a proposé d'appeler ces reliefs « Collines Montérégiennes », en 1903. Il a créé ce nom à partir de la forme latinisée de « Mont Royal », « Mons Regius », parce que celui-ci était le plus connu. Depuis sa création en 1903, l'usage s'est imposé presque immédiatement. Le régionyme « Montérégie », nom formé à partir de « Montérégiennes », déborde assez considérablement la zone propre des collines. Le nom de chacune d'elles a connu bien des variantes. Si certaines ne sont plus usitées (« Réal », « Fort », « Chambly », « Richelieu »), d'autres ont plus ou moins disparu de l'usage (« Johnson », « Monnoir », « Montarville », « Belœil »).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1978-08-17

Spécifique Montérégiennes

Générique (avec ou sans particules de liaison) Collines

Type d'entité Monts

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Rouville

Municipalité Rougemont (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 55037

Latitude nord     Longitude ouest 45° 28' 18" 73° 03' 33"

Coordonnées décimales -73.05917      45.47166

Carte topographique 1/50 000 31H/06

Carte topographique 1/20 000 31H/06-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012