Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Stanislas
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Implantée au cœur d'une vallée, la municipalité de Saint-Stanislas est située au confluent de la rivière Batiscan et de la rivière des Envies, au sud-est de Saint-Séverin et à l'ouest de Saint-Prosper, en Mauricie. Considérée comme l'une des plus anciennes paroisses du diocèse de Trois-Rivières, Saint-Stanislas-de-la-Rivière-des-Envies est fondée en 1765. En 1810, elle prend le nom de Saint-Stanislas-de-Batiscan, par suite de son détachement de Sainte-Geneviève-de-Batiscan et de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Lors de son érection canonique, en 1833, elle reçoit la dénomination de Saint-Stanislas-de-la-Rivière-des-Envies, qu'elle transmettra à la municipalité de paroisse créée en 1845, abolie en 1847 et rétablie en 1855. En octobre 1915, la municipalité du village des Deux-Rivières, installée sur une pointe à la jonction des rivières Batiscan et des Envies, est détachée de celle de la paroisse. Celles-ci, devenues respectivement municipalité de la paroisse de Saint-Stanislas (1957) et du village sous le même nom (1964), fusionneront en 1976 pour former l'actuelle municipalité de Saint-Stanislas. Si le motif d'attribution de l'appellation Rivière-des-Envies, nom primitif du territoire, n'a pas encore livré son secret, le nom de saint évoque Stanislas Kostka (1550-1568), jésuite polonais reconnu comme patron de la jeunesse, béatifié en 1604 et canonisé en 1726. Étant donné que Saint-Stanislas faisait partie de la seigneurie de Batiscan (1639) dont les Jésuites étaient propriétaires, ce choix dénominatif se veut un hommage à leur endroit. L'Église du temps a peut-être voulu discrètement honorer les Jésuites, assez malmenés par le nouveau Régime, de telle sorte qu'en 1764 il n'en restait qu'un seul dans le gouvernement de Trois-Rivières. Les autorités religieuses pouvaient ainsi, dans un domaine de leur juridiction, célébrer la mémoire d'un jésuite, sans offenser l'autorité britannique. Les premiers Stanois s'installent en ces lieux vers 1730. En 1781, la construction du moulin seigneurial jouera un rôle important pour la croissance économique. En 1820, les nombreuses scieries que l'on y retrouve contribueront également à la prospérité des habitants. La municipalité de Saint-Stanislas appartient à la nouvelle MRC des Chenaux; auparavant, elle était rattachée à la MRC de Francheville qui a cessé d'exister, le 31 décembre 2001, à la suite de la création de la nouvelle ville de Trois-Rivières. Voir : Envies, Rivière des.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1976-12-24

Spécifique Saint-Stanislas

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Chenaux

Municipalité Saint-Stanislas (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 37245

Longitude ouest     Latitude nord 72° 24' 00" 46° 37' 00"

Coordonnées décimales -72.4, 46.61666

Carte topographique 1/50 000 31I/09

Carte topographique 1/20 000 31I/09-0101

Ancien nom

  • Deux-Rivières  (Village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012