Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Gédéon
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Entourée par Alma au nord, Saint-Bruno à l'est et Hébertville au sud-est, Saint-Gédéon se déploie sur les rives du lac Saint-Jean. La présence d'une magnifique plage et d'une base de plein air qui attirent de nombreux estivants a suscité le surnom de Riviera jeannoise pour désigner cet endroit. L'histoire saint-gédéonaise débute en 1851 avec l'ouverture de chantiers par la compagnie William Price, bien que l'ancienne route des fourrures passât par là jadis. Le premier colon arrive à cet endroit en 1863 et le défrichement débute en 1864-1865, époque de l'implantation d'une mission. En 1870, la paroisse de Saint-Gédéon voit le jour et fera d'abord l'objet d'une érection canonique en 1884, puis civile en 1886. Son nom a également été attribué à un bureau de poste ouvert en 1876 et à une municipalité de paroisse érigée en 1888, qui prenait la relève de la municipalité du canton de Signay-Partie-Ouest établie en 1874. Elle fusionnera, en 1975, à la municipalité du village de Saint-Gédéon créée en 1916, pour former l'actuelle entité municipale. La dénomination municipale primitive Signay, tirée de celle du canton proclamé en 1886, rappelle monseigneur Joseph Signay, treizième évêque de Québec (1833-1850). Saint-Gédéon a été retenu à la suggestion de Gédéon Ouimet (1823-1905), premier ministre du Québec de février 1873 à septembre 1874. De passage à cet endroit en 1864, il promet du secours aux colons et leur demande, en échange, de baptiser une paroisse de son prénom. Anciennement les lieux portaient le nom de Belle-Rivière, traduction du montagnais mirochipou ou milnushipu parce que le territoire est situé à l'embouchure de la Belle Rivière. Elle passera, par la suite, à Saint-Gédéon-de-Grandmont, Grandmont évoquant Joseph Grandmont, contremaître de la compagnie Price qui avait ouvert un chantier en ces lieux autour des années 1860 et dont le patronyme identifie aussi un petit ruisseau. Celui-ci eut une vie matrimoniale assez brève, car il a épousé une adolescente de 13 ans au printemps, l'a quittée à l'automne et lorsqu'il est revenu au bout d'un an, les parents de la jeune fille ont refusé qu'ils reprennent la vie commune. L'économie locale s'alimente surtout à l'extraction du granit noir sur une base industrielle. Voir : Signay (canton).

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1976-12-24

Spécifique Saint-Gédéon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Saint-Gédéon (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 93035

Longitude ouest     Latitude nord 71° 46' 00" 48° 30' 00"

Coordonnées décimales -71.76666, 48.5

Carte topographique 1/50 000 22D/05

Carte topographique 1/20 000 22D/05-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012