Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Vermillon
Azobakhigan (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Msedon (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification La rivière Vermillon, important cours d'eau d'environ 160 km de longueur dont les eaux sont agitées par plusieurs chutes et rapides, tire sa source principale du lac Launay, au nord-ouest du canton de Galifet; elle serpente dans les cantons de Galifet, de La Poterie, de Dupuis et de Picard. À la hauteur du barrage Brûlé, connu jadis sous le nom de Vermillon-Un, elle pointe ensuite vers le nord-est dans les cantons de Bisaillon, d'Olscamps et de Payment, jusqu'à son embouchure dans la rivière Saint-Maurice, à environ 25 km en amont de La Tuque. Le barrage Vermillon-Deux a été érigé à proximité de l'arrêt ferroviaire de Rapide-Blanc, au lieu-dit de Vermillon, soit à 5 km en amont de l'embouchure. Dans la même région, le toponyme identifie également deux lacs et une petite rivière. Parce qu'il évoque la couleur rouge vif tirant sur le jaune, on suppose qu'il peut s'agir de la traduction française d'un amérindianyme. En effet, il est bien connu que les Amérindiens peignaient jadis leurs corps à l'aide d'une variété de craie de cette couleur flamboyante. En 1824, l'explorateur et coureur de bois François Verreault mentionne la rivière Raman (Vermillon) lors de sa déposition à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada – on sait que la forme Ouramane (Olomane) signifiant vermillon est la forme originelle de la rivière Romaine sur la Côte-Nord. Dans le texte manuscrit de ses voyages, rédigé au plus tard en 1830, le marchand Jean-Baptiste Perrault écrit : «De là à la rivière au Vermillon et, «le second portage du Vermillon». Les Abénaquis, quant à eux, désignent cette rivière sous l'appellation de Azobakhigan, qui signifie où on pagaie rapidement. Pour les Attikameks, ce cours d'eau porte le nom de Kanimepirikaci Matawa, affluent du lac aux carpes.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Vermillon

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité La Tuque (Ville)

Code géographique de la municipalité 90012

Latitude nord     Longitude ouest 47° 38' 43" 72° 56' 41"

Coordonnées décimales -72.94472      47.64528

Carte topographique 1/50 000 31P/10

Carte topographique 1/20 000 31P/10-0201

Variantes traditionnelles autochtone

  • Azobakhigan (Rivière)

    Azobakhigan est le nom que les Abénaquis utilisent pour parler de la rivière Vermillon. Il signifie « où on pagaie rapidement ».

  • Msedon (Rivière)

    Msedon est le nom que les Abénaquis utilisent pour parler de la rivière Vermillon. Il signifie « la grande bouche ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012