Retour aux résultats Version imprimable

Verchères
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification

Implantée juste au nord-est de Varennes en Montérégie, tout près de Contrecœur, plus au nord-est, Verchères s'étend sur une partie du territoire que couvrait la seigneurie qui lui a donné son nom. Elle occupe une superficie d'un peu plus de 72 km² sur la rive sud du Saint-Laurent, à la hauteur de Repentigny, légèrement plus au nord sur la rive nord du fleuve.

L'histoire de ce coin de pays remonte à la fin du XVIIe siècle avec la concession, par l'intendant Talon en 1672, d'une seigneurie à François Jarret de Verchères (Vignieu, France, 1641 – Verchères, 1700), enseigne au régiment de Carignan-Salières et lieutenant réformé en 1694. Il est à noter que Verchères est le nom d’un hameau situé dans les environs de Vignieu et de Saint-Chef, dans le département d’Isère, en France. Le front du territoire seigneurial donnait sur le fleuve Saint-Laurent.

C'est en ces lieux que l'héroïque Marie-Madeleine Jarret de Verchères, fille du seigneur Jarret de Verchères, se défendit contre les Iroquois en 1692, épisode que rappelle une statue érigée au souvenir de cette maîtresse femme dans l'actuelle municipalité.

La paroisse, fondée en 1724, quoiqu’érigée civilement dès 1722, prend le nom Saint-François-Xavier-de-Verchères en l'honneur du premier seigneur, d'autant plus que sa veuve, Marie Perrot, avait généreusement cédé le terrain pour la construction de l'église.
La municipalité créée en 1845, et qui enclot les limites de la paroisse, prend le nom Verchères, déjà porté par le bureau de poste depuis 1827. Abolie en 1847, elle sera remplacée par la municipalité de la paroisse de Saint-François-Xavier-de-Verchères en 1855. La fusion intervenue en 1971 entre cette dernière et la municipalité du village de Verchères, établie en 1913, fixera les limites actuelles de l'entité municipale.

Deux Verchèrois illustres ont vu le jour à cet endroit : Ludger Duvernay (1799-1852), fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste en 1834, et Calixa Lavallée (1842-1891), auteur de la musique de l'hymne Ô Canada. L'agriculture et la villégiature caractérisent l'activité locale, de même que la construction des fameuses chaloupes de bois à fond plat, de bonne envergure, appelées Verchères, créées vers 1870.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

DUPRÉ, Céline. « Jarret de Verchères, Pierre », Dictionnaire biographique du Canada [en ligne] (consulté le 27 novembre 2012).

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Verchères

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Marguerite-D'Youville

Municipalité Verchères (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 59025

Longitude ouest     Latitude nord 73° 21' 00" 45° 47' 00"

Coordonnées décimales -73.35, 45.78333

Carte topographique 1/50 000 31H/14

Carte topographique 1/20 000 31H/14-0101

Ancien nom

  • Saint-François-Xavier-de-Verchères  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012