Retour aux résultats Version imprimable

Tring-Jonction

Origine et signification Située au carrefour des routes menant à Lac-Mégantic, à Québec et à Sherbrooke, Tring-Jonction s'insère entre Saint-Frédéric, au nord-est, et Saint-Jules, au sud-est, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Saint-Joseph-de-Beauce. La population du territoire est surtout concentrée dans sa partie nord.

Considérée comme l'une des plus jeunes municipalités de la Beauce, puisqu'elle ne remonte qu'à 1918, époque de sa séparation d'avec Saint-Frédéric, Tring-Jonction comportait à ce moment un territoire beaucoup plus petit, c'est-à-dire le village proprement dit, que des annexions successives contribueront à rendre viable.

Elle doit son nom à la station du chemin de fer du Quebec Central qui arrive en ces lieux en 1881. En effet, la voie ferroviaire à cet endroit étendait ses ramifications vers Québec, Sherbrooke et Lac-Mégantic, ramifications qui y formaient une jonction, dont la vocation va s'accentuer entre 1891 et 1895 avec la construction de l'embranchement qui reliera Tring à Lac-Mégantic. À noter que Station de Tring a d'abord identifié un arrêt ferroviaire sis dans le Troisième Rang de Saint-Frédéric, endroit qui fut désigné par la suite Vieux-Tring, parce que la gare desservait aussi le canton de Tring. En 1894, une autre station voit le jour, un peu plus à l'est et prend le nom de Tring-Jonction. Jadis, la jonction de Tring évoquait la jonction qui mène à Saint-Victor-de-Tring. Devenu un village confirmé, c'est-à-dire un peu plus qu'une simple station de chemin de fer, Tring-Jonction a fini par recouvrir le sens de jonction qui se trouve à Tring.

Quant au constituant Tring, il provient du nom d'un canton et évoque une ville du Hertfordshire en Angleterre. Toutefois, la municipalité n'est pas située dans ce canton. À noter que dans certains textes anciens, la forme anglaise Tring Junction, par ailleurs attribuée au bureau de poste entre 1895 et 1936 et francisée par la suite, peut être relevée. Le secteur de l'agriculture, le secteur minier (mine d'amiante à proximité) et l'industrie du contre-plaqué ont, par le passé, constitué les moteurs de l'économie locale. Voir : Tring (canton).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1986-02-12

Spécifique Tring-Jonction

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de village

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Robert-Cliche

Municipalité Tring-Jonction (Municipalité de village)

Code géographique de la municipalité 27060

Latitude nord     Longitude ouest 46° 16' 00" 70° 59' 00"

Coordonnées décimales -70.98333      46.26667

Carte topographique 1/50 000 21L/07

Carte topographique 1/20 000 21L/07-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012