Retour aux résultats Version imprimable

Stoneham-et-Tewkesbury
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Cette municipalité, sise sur les bords de la rivière des Hurons, est encaissée dans un décor boisé et accidenté, constitué du massif laurentidien, à la limite nord de Québec dont elle est distante de 25 km. La partie propre à Tewkesbury est parcourue par les eaux de la rivière Jacques-Cartier, alors que celle comprise dans le canton de Stoneham est arrosée par le cours supérieur de la rivière Sainte-Anne. De très nombreux lacs parsèment le paysage : lacs Beaumont, Saint-Vincent, Saint-Guillaume, de même que des rivières (Jacques-Cartier, à l'Épaule, des Hurons...). Couramment dénommé Les Cantons ou Les Cantons-Unis, l'endroit reçoit ses premiers colons en 1815, des Irlandais, des Anglais et des Écossais. La première église anglicane verra le jour en ces lieux en 1830, alors que la première chapelle catholique sera érigée en 1842. La population passe de 175 habitants en 1831 à 640 âmes en 1871, répartis en 360 personnes pour Stoneham et 280 pour Tewkesbury. En 1850, la paroisse de Saint-Edmond (Edmund)-de-Stoneham fait l'objet d'une érection canonique, le titulaire, saint Edmond Rich ou de Canterbury (1170?-1240) ayant été choisi parce que les lieux avaient été colonisés par des Anglais. Le bureau de poste de Stoneham ouvre ses portes en 1854, neuf ans après la création de la municipalité du même nom, abolie en 1847, et qui revivra à titre de municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury en 1855. Les deux constituants du toponyme apparaissent en 1792 et identifient des unités cantonales proclamées toutes deux la même année, soit en 1800. Le premier évoque la localité de Stonham (Suffolk), d'où est venu révérend Philip Toosey en 1785, pasteur anglican qui en était recteur. Le mot anglais ham signifie hameau, village. Le second constituant rappelle la ville du Gloucestershire, théâtre de la bataille qui assure le trône à Édouard IV en 1471. Le pasteur Toosey s'était fait donner vers 1790 une vaste terre sise dans l'actuel territoire de Stoneham-et-Tewkesbury. Pour sa part, Tewkesbury est redevable de sa dénomination à Kenelm Chandler, né à Tewkesbury en Angleterre, qui arrive ici en 1764 et se fait concéder 9 713 ha de terrain dans Stoneham en 1800. Ce personnage, décédé en 1803, exerçait la fonction d'écuyer au service de l'artillerie. Son lieu d'origine identifiera également un bureau de poste en service entre 1880 et 1963. L'avènement d'une ligne de chemin de fer, en 1912, propriété de la St.Charles and Huron River Railway Co., permettra d'effectuer le transport des marchandises et du bois de pulpe entre Stoneham-et-Tewkesbury et Loretteville, de telle sorte que vers 1920 l'endroit constitue un centre commercial important du nord de Québec. Par le passé, on y a extrait la pierre de gravier brut. De nos jours, l'exploitation forestière constitue la principale activité économique. La station de ski de Stoneham attire les adeptes de ce sport dans cette localité à vocation récréative et résidentielle. Voir : Tewkesbury (canton).

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Stoneham-et-Tewkesbury

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de cantons unis

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) La Jacques-Cartier

Municipalité Stoneham-et-Tewkesbury (Municipalité de cantons unis)

Code géographique de la municipalité 22035

Longitude ouest     Latitude nord 71° 26' 00" 47° 10' 00"

Coordonnées décimales -71.43333, 47.16666

Carte topographique 1/50 000 21M/03

Carte topographique 1/20 000 21M/03-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012