Retour aux résultats Version imprimable

Île Bizard

Origine et signification Séparée de l'île de Montréal par la rivière des Prairies et de l'île Jésus par les rapides Lalemant, l'île Bizard, haute de 50 m et un peu moins grande que l'île Perrot, s'étend toutefois sur au moins 7 km de longueur et sur 3 ou 4 km en largeur. Sa population se distribue le long de la route qui fait le tour de l'île et se concentre au sud-est, du secteur de L'Île-Bizard, où elle atteint presque 10 000 habitants.

Jacques Bizard (1642-1692), évoqué par ce toponyme, est un Suisse calviniste né à Bevaix, canton de Neuchâtel. Lorsqu'en 1672 il arriva à Québec où il occupa un certain temps le poste de lieutenant dans la garde de Frontenac, il rejoignait son protecteur qui l'avait connu en 1669, à Venise, au cours d'opérations militaires contre les Turcs. Ce protégé du gouverneur – malgré son penchant certain pour la dive bouteille et sa mauvaise réputation – a réussi à conserver son poste de major de Montréal pendant quinze ans, soit de 1677 à 1692. Après abjuration du protestantisme, il épousa Jeanne-Cécile Closse, fille de Lambert Closse et d'Élizabeth Moyen Des Granges, le 16 août 1678 et fut naturalisé français, quatre ans seulement avant sa mort. Moins de deux mois après son mariage, il recevait du gouverneur Frontenac et de l'intendant Duchesneau, à titre de fief et seigneurie, l'île Bonaventure et les îles adjacentes. En mai 1723, alors que l'abbé Jacques Bizard est devenu, avec sa sœur Louise et sa demi-sœur Marie Blaise Des Bergères, propriétaire du « fief appelé l'Isle Bonaventure à présent nommée vulgairement l'Isle Bizard », l'aveu et dénombrement signale qu'aucun habitant n'est encore établi.Carver (1776) inscrit « I. Bisard » sur sa carte, tandis que Gale et Duberger (1795) placeront simplement « Bizarre ».Joseph Bouchette quant à lui indiquera « I. Bizare » sur sa carte de 1815 mais parlera du « sieur Bizarre » et de l'« île Bizarre » dans le texte même de sa Description topographique...Une carte du début du Régime anglais avait pourtant fort à propos inscrit « Bizard or the Major I. », formule qui respecte l'orthographe et renseigne sur la principale fonction du personnage évoqué.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Bizard

Générique (avec ou sans particules de liaison) Île

Type d'entité Île

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville)

Code géographique de la municipalité 66023

Latitude nord     Longitude ouest 45° 29' 25" 73° 54' 35"

Coordonnées décimales -73.90972      45.49028

Carte topographique 1/50 000 31H/05

Carte topographique 1/20 000 31H/05-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012