Retour aux résultats Version imprimable

Sanmaur

Origine et signification Au début du XXe siècle, l'accroissement de la demande d'énergie hydroélectrique amena le gouvernement québécois et la compagnie Shawinigan Water and Power à régulariser le débit de la rivière Saint-Maurice. Divers travaux furent entrepris : particulièrement, l'édification du barrage Gouin, en 1917, par la compagnie Fraser Brace, qui se devait de s'établir près de la voie ferrée du National Continental, aujourd'hui le Canadien National. Elle s'installa alors au confluent de la rivière Manouane et de la rivière Saint-Maurice, en face de la réserve indienne de Wemotaci. On baptisa l'endroit Sanmaur, contraction de la prononciation anglaise Saint-Maurice. Ce poste acquit rapidement de l'importance jusqu'au milieu des années 1950, car, entre-temps, la compagnie Brown de La Tuque en avait fait le centre de ses activités forestières. On y trouvait alors une trentaine de familles desservies par un bureau de poste depuis 1919, une école, une gare et un dispensaire. Aujourd'hui, Sanmaur ne compte plus qu'environ 25 habitants.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
Walker, Anatole, Les bureaux de poste du Québec, Montréal, Le marché philatélique de Montréal, 1987, p. 256.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sanmaur

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Hameau

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité La Tuque (Ville)

Code géographique de la municipalité 90012

Latitude nord     Longitude ouest 47° 53' 45" 73° 47' 40"

Coordonnées décimales -73.79444      47.89583

Carte topographique 1/50 000 31P/13

Carte topographique 1/20 000 31P/13-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012