Retour aux résultats Version imprimable

Sainte-Geneviève-de-Batiscan
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification On a longtemps pensé que le nom de la patronne de Paris avait été choisi pour identifier une municipalité de la Mauricie située à environ 30 km au nord-est de Trois-Rivières, voisine de Champlain, plus au sud, parce que les ancêtres des pionniers venaient majoritairement de Paris et que ces derniers avaient réclamé le patronage de sainte Geneviève. Or, un examen attentif des lieux de naissance de ceux-ci a révélé qu'il n'en était rien. Il faut plutôt y voir le fait que le premier desservant de la paroisse, l'abbé Gervais Lefebvre (vers 1672-1736), curé de Sainte-Foy (1712-1714) et de Bastican (1714-1730), a été ordonné prêtre à Paris et qu'il y a obtenu son doctorat en théologie, encore que le nom retenu rappelle quand même sainte Geneviève! En outre, on peut prendre en considération le fait que Geneviève constituait un prénom féminin assez courant à l'époque. L'élément Batiscan souligne l'appartenance des lieux à la seigneurie de ce nom, concédée aux Jésuites en 1639, de même que la présence de la rivière homonyme qui serpente sur le territoire. À cet égard, notons qu'anciennement l'endroit avait pour nom Rivière-Batiscan, et ce jusqu'après 1760. La municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, créée en 1845, tire son nom de la paroisse détachée de Saint-François-Xavier-de-Batiscan en 1833, à l'occasion de son érection canonique, suivie en 1841, de son érection civile. Toutefois, dès 1723, une mission de ce nom avait été établie sur les bords de la Batiscan et les registres de la paroisse sont ouverts en 1727. Aujourd'hui actifs dans les domaines de l'agriculture et de l'industrie forestière, les Genevièvois se sont jadis illustrés dans le travail de la fonte, puisque, dès 1794, la Batiscan Iron Work installait les Forges de Sainte-Geneviève à 18 km de l'embouchure de la rivière Batiscan, mais devait définitivement cesser ses activités en 1814. La municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève-de-Batiscan appartient à la nouvelle MRC des Chenaux; auparavant, elle était rattachée à la MRC de Francheville qui a cessé d'exister, le 31 décembre 2001, à la suite de la création de la nouvelle ville de Trois-Rivières.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de paroisse

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Chenaux

Municipalité Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 37215

Longitude ouest     Latitude nord 72° 20' 00" 46° 32' 00"

Coordonnées décimales -72.33334, 46.53333

Carte topographique 1/50 000 31I/09

Carte topographique 1/20 000 31I/09-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012