Retour aux résultats Version imprimable

Lac Saint-Pierre
Nebesek (Lac)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Ce vaste élargissement du Saint-Laurent, situé à 10 km en amont de Trois-Rivières, s'étend de l'embouchure de la rivière Nicolet jusqu'à Sorel. Le lac Saint-Pierre, nappe d'eau naturelle d'une profondeur moyenne de 3 m, a quelque 35 km de longueur et 10 km de largeur. Sa superficie est de 353 km². Le lac reçoit les eaux de nombreux cours d'eau : le Saint-François, le Richelieu, la Nicolet, au sud, la Maskinongé, la rivière du Loup, la Yamachiche au nord. Il a vraisemblablement reçu son nom de Samuel de Champlain en 1603 parce qu'il l'a atteint le jour de la fête de saint Pierre, le 29 juin. Cependant le fondateur de Québec n'emploie le toponyme Lac Saint-Pierre qu'en 1609 « Continuant nostre routte jusques à l'entrée du lac sainct Pierre... ». Ce nom de lieu, qui n'a pas eu de concurrents français par la suite, s'est immédiatement imposé. Il n'empêche que cette grande nappe d'eau aurait pu conserver sa dénomination primitive française Lac d'Angoulême qui lui avait été attribuée vers 1535-1540. On ignore qui l'avait baptisée ainsi du temps de Jacques Cartier et pourquoi cette appellation est tombée dans l'oubli au XVIIe siècle. La carte Harléienne (vers 1542) indique « ys dangonlesme » pour dénommer les îles de Sorel. Puis Angoulême identifie peu après le lac Saint-Pierre : Cabot (1544) « la agado golesme »; Vallard (vers 1547) « lago do golesme »; Desceliers (1550) « Le Lac Dangoulesme »; Levasseur (l601) « Lac dengoulesme ». Dans sa Narration du voyage de 1535-1536, Jacques Cartier décrit le lac Saint-Pierre et les îles de Sorel sans les nommer. Même si aucun toponyme n'est mentionné dans la Narration, on a émis l'hypothèse que c'est le Cartier qui aurait baptisé Angoulême les îles de Sorel ou du lac Saint-Pierre, en l'honneur d'un fils de François Ier. Cartier avait aussi honoré ce prince à Cap-Rouge, en 1541, quand il dénomma Charlesbourg-Royal les forts construits au pied et sur le promontoire surplombant le fleuve. Les Abénaquis nomment cette grande étendue d'eau Nebesek qui se traduit par « au lac ». Dans la toponymie régionale, l'allusion à cette nappe d'eau apparaît dans plusieurs noms de lieux tels Pointe-du-Lac et Saint-François-du-Lac.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Pierre

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Maskinongé

Municipalité Louiseville (Ville)

Code géographique de la municipalité 51015

Latitude nord     Longitude ouest 46° 12' 15" 72° 49' 58"

Coordonnées décimales -72.83278      46.20417

Carte topographique 1/50 000 31I/02

Carte topographique 1/20 000 31I/02-0201

Variante traditionnelle autochtone

  • Nebesek (Lac)

    Nebesek est le nom que les Abénaquis utilisent pour parler du lac Saint-Pierre. Il signifie « au lac ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012