Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Octave-de-Métis
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification À l'origine, le territoire de cette municipalité de paroisse du Bas-Saint-Laurent relevait en partie des seigneuries de Mitis et Lepage-et-Thivierge, ainsi que du canton de Cabot. Implantée à quelques kilomètres de Mont-Joli, entre Padoue et Saint-Joseph-de-Lepage, elle est parcourue par les rivières du Petit Mitis et Mitis, cette dernière constituant sa limite sud-ouest. L'endroit compte quelques plans d'eau dont les lacs Roy, Bourgouin, Fortin, Côté. L'érection canonique de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis, en 1855, marque les débuts véritables de l'histoire métissienne, tout comme la création de la municipalité homonyme la même année, détachée de celle de Sainte-Flavie. Elle avait cependant été précédée, en 1845, de la municipalité de Métis, abolie deux ans plus tard. Les premiers pionniers à s'y installer arrivent en 1840, provenant pour la plupart de la région de Kamouraska, Rivière-Ouelle, Saint-Denis, Sainte-Hélène et Saint-Philippe. En 1897, une partie du territoire municipal sera détaché pour donner naissance à la municipalité du village de Petit-Métis, devenue Métis-sur-Mer. En 1908, survient un nouveau détachement de territoire pour créer la municipalité de Saint-Octave-de-Métis-Sud, la partie restante du territoire de la municipalité de la paroisse de Saint-Octave-de-Métis prenant alors le nom Grand-Métis. Finalement, en 1931, la municipalité de Saint-Octave-de-Métis-Sud reprend son appellation originelle Saint-Octave-de-Métis et le statut de municipalité de paroisse. Saint-Octave, qui a également été retenu sous une forme abrégée pour identifier le bureau de poste créé en 1864, évoque le souvenir de monseigneur Joseph-Octave Plessis (1763-1825), onzième évêque de Québec de 1806 à 1825. Son saint patron serait un soldat martyrisé à Turin au IVe siècle. Le spécificatif Métis, largement attesté sous la forme Mitis, d'abord attribué à la rivière, remonte au micmac mitisk et a pour sens : tremble, bouleau, variétés d'arbres bordant le cours d'eau. Selon une hypothèse parallèle, il faudrait y voir la forme micmaque miti sipo, rivière du peuplier.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Octave-de-Métis

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de paroisse

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) La Mitis

Municipalité Saint-Octave-de-Métis (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 09055

Longitude ouest     Latitude nord 68° 05' 00" 48° 36' 00"

Coordonnées décimales -68.08334, 48.6

Carte topographique 1/50 000 22C/09

Carte topographique 1/20 000 22C/09-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012