Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Louis-de-Gonzague
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Au sud de Sainte-Rose-de-Watford et au nord de Sainte-Aurélie, se retrouve la municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague, logée à l'extrémité est de la MRC des Etchemins. La rivière Saint-Jean Sud-Ouest constitue la limite est du territoire qu'elle sépare ainsi de l'État du Maine. Les lieux s'ouvrent à la colonisation en 1888 avec l'installation des pionniers venus de Sainte-Germaine-du-Lac-Etchemin, à une trentaine de kilomètres plus au nord-ouest. Issue de Sainte-Rose-de-Watford et de Saint-Cyprien, la municipalité voit le jour en 1923 et reprend la dénomination de la paroisse fondée 33 ans plus tôt. Le motif d'attribution de l'appellation fait l'objet de diverses interprétations. Il semble que l'on aurait voulu désigner l'endroit Saint-Louis, parce que l'un des pionniers avait été séduit par la lecture de la vie de Louis IX, projet qui dut être abandonné en raison de l'existence de la paroisse de Saint-Louis-de-Kamouraska, ce qui aurait créé de la confusion. Monseigneur Elzéar-Alexandre Taschereau aurait alors opté pour Saint-Louis-de-Gonzague en mémoire du patron de la jeunesse, le jésuite Louis de Gonzague (1568-1591). Suivant d'autres sources, le cardinal Louis-Nazaire Bégin, évêque de Québec de 1898 à 1925, aurait ainsi voulu honorer son saint patron. Enfin, on croit qu'il faut y voir une partie du prénom de Louis-Philippe Pelletier (1857-1921), député de Dorchester (1888 et suivantes) et ministre provincial des Postes (1911-1914). Le nom du bureau de poste depuis 1894, Ravignan, célèbre le souvenir du jésuite Gustave-François-Xavier Delacroix de Ravignan (1795-1858) qui succède à Lacordaire comme prédicateur à Notre-Dame-de-Paris (1837-1847). Les Louisiens, en dépit de leur petit nombre, jouissent d'une respectable prospérité grâce surtout à l'exploitation de plusieurs érablières.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Louis-de-Gonzague

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Etchemins

Municipalité Saint-Louis-de-Gonzague (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 28035

Longitude ouest     Latitude nord 70° 20' 00" 46° 16' 00"

Coordonnées décimales -70.33334, 46.26667

Carte topographique 1/50 000 21L/08

Carte topographique 1/20 000 21L/08-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012