Retour aux résultats Version imprimable

Lac Saint-Louis

Origine et signification Le lac Saint-Louis constitue ce grand élargissement du fleuve Saint-Laurent qui baigne le sud-ouest de l'île de Montréal, entre les rapides de Lachine à l'est et le canal de Soulanges à l'ouest. De 2 km de largeur vis-à-vis de Kahnawake, il s'étale progressivement pour atteindre 12 km à l'est de l'île Perrot, qui ferme presque complètement cette nappe d'eau entre Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l'île de Montréal, et Vaudreuil sur la terre ferme. D'environ 24 km de longueur, cette étendue d'eau communique au nord-ouest avec le lac des Deux Montagnes où débouche la rivière des Outaouais; sur la rive sud, se jettent la rivière Saint-Louis près du canal de Beauharnois et la rivière Châteauguay, plus loin à l'est. Outre l'île Perrot, on dénombre une quinzaine d'îles de petites dimensions bordant surtout la terre ferme dont l'île Dorval. Au début d'octobre 1535, Jacques Cartier a vu, sans rien nommer, du haut du mont Royal, les rapides de Lachine et le lac Saint-Louis, comme le révèle l'extrait suivant de ses Relations : «Et par le meilleu desdites terres voyons ledit fleuve oultre où estoient demorees noz barques où il y a ung sault d'eaue le plus impetueulx qu'il soit possible de veoir lequel ne nous fut possible de passer et voyons icelluy fleuve tant que l'on pouvoit regarder grant large et spacieulx...» L'attestation apparemment la plus lointaine, relevée dans les Relations des Jésuites, remonte à 1656 : «Le 9, nous traversames le Lac nommé de Saint Loüys, qui se rencontre au beau milieu du lict du fleuve». Pour découvrir sa signification, il faut mettre cette appellation en rapport avec le toponyme Le Grand Sault St Louis utilisé par Champlain comme titre d'une petite carte, en 1611. Ce dernier rapporte cette année-là, qu'«un jeune homme qui estoit au sieur de Mons appelé Louys» s'est noyé dans les rapides de Lachine. Deux ans plus tard, le fondateur de Québec employait déjà «Saut S. Louys», et c'est entre 1613 et 1656, que le nom Saint-Louis, attribué aux rapides de Lachine à l'origine, s'étendra au lac. C'est sans doute en mémoire de ce jeune homme, comme le signalait déjà l'abbé Charles-Honoré Laverdière en 1870, que ce nom s'explique. Bien que Lac Lachine soit apparu au XXe siècle, l'usage du toponyme d'origine s'est toujours maintenu. Il ne faut pas confondre ce lac Saint-Louis avec le lac Ontario, déjà nommé Lac St Louis sur la carte de Champlain de 1632. Voir : Lachine, Rapides de.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Louis

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Roussillon

Municipalité Châteauguay (Ville)

Code géographique de la municipalité 67050

Latitude nord     Longitude ouest 45° 24' 05" 73° 48' 52"

Coordonnées décimales -73.81445      45.40139

Carte topographique 1/50 000 31H/05

Carte topographique 1/20 000 31H/05-0201

Ancien nom

  • Lac Lachine

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012