Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Évariste-de-Forsyth

Origine et signification Cette municipalité se situe dans la Haute-Beauce, à 45 km au sud-ouest de Saint-Georges, entre La Guadeloupe, au nord et Courcelles, au sud, sur un territoire traversé par le ruisseau Vaseux.

Aussi bien la paroisse, fondée en 1855, que le bureau de poste ouvert en 1859 et la municipalité créée en 1870 doivent leur nom à James Bell Forsyth (1802-1869) qui a pratiqué le commerce du bois à cet endroit. Fils d'un marchand écossais de Kingston, il épousait, en 1828, la fille de Matthew Bell, Frances. Ainsi s'explique l'ajout de Bell à son nom. Entre autres activités, il organise, en 1838, avec le concours notamment de William Price et de Robert Hunter Gairdner, la Quebec and Megantic Land Company ayant pour mission de coloniser le comté de Mégantic.

Au moment du rapport Durham, Forsyth possédait déjà 4 000 ha de terre dans la région de Mégantic. Ce commerçant canadien-anglais sera également l'auteur d'un récit de voyage publié en 1861, A few months in the East; or, a glimpse of the Red, the Dead, and the Black seas. À travers lui, on a pu aussi vouloir honorer une véritable dynastie de Forsyth qui ont œuvré dans le domaine des affaires. Quant à Saint-Évariste, il aurait été retenu parce que ce prénom était fréquent autrefois. Il évoque par ailleurs, le pape qui a régné de 97 à 105?, mort présumément martyr. À noter que Forsyth identifie le canton signalé en 1838 et proclamé en 1849, dont la municipalité a été détachée de même que de ceux d'Adstock et de Dorset.

Les premiers habitants avaient surnommé l'endroit «le Bois Neuf», en raison de la prédominance des peuplements d'érables inexploités. En 1929, La Guadeloupe a été formée à même le territoire de Saint-Évariste. L'endroit doit sa renommée surtout à titre de site de l'Écomusée de la Haute-Beauce où l'on présente une série d'expositions thématiques axées sur la culture beauceronne. Des installations spécifiques à la villégiature implantées dans les environs des lacs aux Grelots et Dubord attirent plusieurs amateurs de plein air, dans cette localité à vocation agricole. Voir : Forsyth (canton).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Évariste-de-Forsyth

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauce-Sartigan

Municipalité Saint-Évariste-de-Forsyth (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 29025

Latitude nord     Longitude ouest 45° 56' 00" 70° 57' 00"

Coordonnées décimales -70.95      45.93333

Carte topographique 1/50 000 21E/15

Carte topographique 1/20 000 21E/15-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012