Retour aux résultats Version imprimable

Mont Sainte-Marguerite

Origine et signification D'une altitude de 698 m, ce mont de la bordure septentrionale des Appalaches est le point culminant du relief de Lotbinière. À 8 km au sud-est du village de Saint-Sylvestre, il domine la plaine laurentienne qui s'étend immédiatement au nord. Le site a connu une certaine célébrité au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale par suite de l'installation d'une station de radar à son sommet. Active entre 1953 et 1964, la base de la Force royale canadienne de l'air a rassemblé jusqu'à 800 personnes. Mont Radar ou Mont du Radar, désignations quelquefois utilisées sur les cartes et dans l'usage populaire, n'ont pas réussi à supplanter le nom de Sainte-Marguerite, qui est celui d'une concession voisine connue depuis la première moitié du XIXe siècle. Accepté en 1953 par la Commission de géographie du Québec, le nom Mont Sainte-Marguerite paraît l'année suivante sur une carte topographique. On l'avait retrouvé antérieurement dans sa forme anglaise, St. Margaret Mountain, dans l'édition de 1926. On cherche, depuis quelques années, à valoriser le site par le développement d'activités de plein air et par l'observation astronomique.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sainte-Marguerite

Générique (avec ou sans particules de liaison) Mont

Type d'entité Mont

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Lotbinière

Municipalité Saint-Sylvestre (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 33007

Latitude nord     Longitude ouest 46° 20' 16" 71° 08' 42"

Coordonnées décimales -71.145      46.33778

Carte topographique 1/50 000 21L/06

Carte topographique 1/20 000 21L/06-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012