Retour aux résultats Version imprimable

Sainte-Jeanne-d'Arc
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification À l'instar de nombreuses localités de l'arrière-pays du Bas-Saint-Laurent, Sainte-Jeanne-d'Arc, située à 25 km au sud-est de Mont-Joli, entre Sainte-Angèle-de-Mérici et La Rédemption, a été fondée dans le premier quart du XXe siècle. En effet, la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc voyait le jour en 1920, suivie de peu par la municipalité de paroisse à laquelle elle a donné son nom en 1922. Par ailleurs, cette dénomination est tributaire du moment où elle a été adoptée, car la paroisse a été érigée en 1920, année de la canonisation de la Pucelle d'Orléans. Jeanne d'Arc (1412?-1431), encouragée par ses «voix», c'est-à-dire, saint Michel, sainte Catherine et sainte Marguerite, prendra la tête d'une armée, en 1429, pour bouter les Anglais hors de France. Après avoir délivré Orléans, elle réussit à faire sacrer Charles VII à Reims. Capturée par les Bourguignons, alliés des Anglais, elle sera vendue en mai 1430 à ces derniers qui la feront condamner comme hérétique et sorcière. Brûlée vive à Rouen en 1431, elle deviendra l'une des patronnes de la France. Anciennement, le territoire a porté tour à tour le nom de Massé, rappelant celui d'un rang de l'endroit, et de Sainte-Croix, parce qu'une croix avait été plantée en 1920 dans le rang Cabot. La majeure partie de ce territoire sert à l'agriculture, baignée par les eaux des rivières Mistigougèche et Mitis. Quelques lacs parsèment également l'espace municipal. Étant donné l'existence d'une municipalité homonyme dans la région du Lac-Saint-Jean, la population locale éprouve le désir de s'identifier nommément, de telle sorte que l'appellation collective Jeannois-Mitissien, adoptée en 1986, traduit le lien que les citoyens entretiennent avec la région de la Mitis et rappelle l'inclusion de cet espace jadis dans la seigneurie de Mitis. D'autre part, la dénomination du bureau de poste local, Sainte-Jeanne-d'Arc-de-Matane (1921), marque également le souci d'être clairement identifié.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sainte-Jeanne-d'Arc

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de paroisse

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) La Mitis

Municipalité Sainte-Jeanne-d'Arc (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 09020

Longitude ouest     Latitude nord 67° 57' 00" 48° 30' 00"

Coordonnées décimales -67.95, 48.5

Carte topographique 1/50 000 22B/05

Carte topographique 1/20 000 22B/05-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012