Retour aux résultats Version imprimable

Sainte-Anne-de-Sabrevois
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Habitée dès 1809, la paroisse de Sainte-Anne-de-Sabrevois était fondée en 1884, érigée canoniquement en 1887 et inspirait le nom de la municipalité de paroisse créée en 1888, au nord de Henryville, à 10 km au sud d'Iberville, en Montérégie. Elle occupe une partie de la plaine bordière du Richelieu qui constitue sa limite ouest. Après la Deuxième Guerre mondiale, nombre d'immigrants venus de Belgique, de Suisse, de Hollande et de France se sont installés dans cette municipalité. La moitié sud du territoire faisant partie de la seigneurie Sabrevois, il apparaissait naturel que paroisse et municipalité intègrent ce nom à leur dénomination. La seigneurie Sabrevois, située sur les rives du Richelieu, a été concédée le 4 avril 1733 à Clément-Charles Sabrevois de Bleury (1697-1771), lieutenant des troupes de la Marine (1741) et commandant au fort Chambly. N'ayant aucunement mis en valeur sa seigneurie, il se la voit retirée en 1741 et rétrocédée en 1750. Après la cession du Canada, il passe en France en 1763. La seigneurie fera l'objet d'un effort de colonisation sous Gabriel Christie, en 1764, par des Loyalistes, mais le véritable développement s'effectuera à compter de 1818 grâce à l'arrivée de familles en provenance du New Hampshire. L'économie locale profitera de l'exploitation d'une scierie (1824 et 1845). Quant à l'hagionyme, il marque une dévotion ancienne au Québec à l'endroit de l'épouse de saint Joachim et mère de Marie; une chapelle dédiée à sainte Anne, construite à cet endroit en 1889, attire nombre de pèlerins surtout depuis 1931. Le territoire a déjà porté le nom de Coin-de-Sermonville (vers 1867), qui évoque la branche familiale Sabrevois de Sermonville issue du premier seigneur. Dominée par l'agriculture, l'économie locale s'alimente également à l'élevage du porc, des bovins, des vaches laitières et des abeilles. Un modeste village, qui renferme une station ferroviaire autrefois assez active, est couramment désigné sous le nom de Sabrevois, attribué au bureau de poste dès 1862.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sainte-Anne-de-Sabrevois

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de paroisse

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Haut-Richelieu

Municipalité Sainte-Anne-de-Sabrevois (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 56060

Longitude ouest     Latitude nord 73° 13' 00" 45° 13' 00"

Coordonnées décimales -73.21667, 45.21667

Carte topographique 1/50 000 31H/03

Carte topographique 1/20 000 31H/03-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012