Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Augustin-de-Woburn
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Blottie au fond de la vallée qui prolonge le lac Mégantic et entourée de monts de la chaîne des Appalaches, la jolie municipalité de Saint-Augustin-de-Woburn occupe un territoire situé au sud de Piopolis, près du poste-frontière du Maine et à 26 km de Lac-Mégantic, au nord. Ce nom a d'abord servi à identifier une paroisse fondée en 1898, érigée canoniquement en 1903, avant d'être attribué, en 1909, à une municipalité de paroisse créée en 1900 comme municipalité des cantons unis de Woburn-et-Louise. L'élément Woburn, qui identifie le canton proclamé en 1867, ainsi que le bureau de poste depuis 1903, évoquerait une ville du Bedfordshire anglais ou du Massachusetts. Quant à Louise, également dénomination d'un canton proclamé en 1920, il rappelle le souvenir de la princesse Louise, fille de la reine Victoria, épouse du marquis de Lorne, gouverneur général du Canada de 1878 à 1883. Enfin, Saint-Augustin souligne qu'en 1880 une tentative de colonisation avait été effectuée sur le territoire par une compagnie française; la chapelle bâtie à cette occasion avait profité de la souscription généreuse de dames françaises, parmi lesquelles on retrouvait une dénommée Augustine Duval dont le prénom a été masculinisé. On a longtemps identifié le territoire sous l'appellation de Channay, attribuée au bureau de poste entre 1882-1903. Il s'agit d'une commune de l'Anjou, Channay-sur-Lathan (Indre-et-Loire), patrie des ancêtres de Jérôme-Adolphe Chicoyne (1844-1910), avocat de Sherbrooke et député du comté de Wolfe à l'Assemblée législative (1892-1904), qui démontra un vif intérêt pour la colonisation du canton de Woburn. Premier vice-président de la compagnie de Colonisation et de Crédit des Cantons de l'Est dont le siège se trouvait à Nantes, fondée en 1881, il avait fortement incité des Français à s'enraciner dans cette région, encore qu'il ait recherché en France davantage des actionnaires que des colons, ceux-ci provenant essentiellement du Québec. Channay était également le lieu de résidence d'Augustine Duval. En 1887, un autre contingent de Français s'installera à Saint-Augustin. Depuis 1978, les citoyens portent le nom collectif de Woburnois. Voir : Woburn (canton).

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Augustin-de-Woburn

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de paroisse

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Granit

Municipalité Saint-Augustin-de-Woburn (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 30005

Longitude ouest     Latitude nord 70° 51' 00" 45° 23' 00"

Coordonnées décimales -70.85, 45.38333

Carte topographique 1/50 000 21E/07

Carte topographique 1/20 000 21E/07-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012