Retour aux résultats Version imprimable

Sacré-Cœur

Origine et signification À une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Tadoussac et à 29 km de Grandes-Bergeronnes, on retrouve la municipalité de Sacré-Cœur, laquelle donne accès à la région du Saguenay. Érigée sur un étroit plateau et bordée de montagnes, elle constitue le point de convergence de nombreuses activités touristiques axées sur le nautisme, notamment grâce à la présence d'une belle plage au lac Gobeil et à un port de plaisance à l'anse de Roche. La vie municipale débute en 1915 avec la création de la municipalité de la paroisse de Sacré-Cœur-de-Jésus, quoique la colonisation remonte à 1840 avec l'établissement de familles en provenance de Tadoussac et de Rivière-Sainte-Marguerite. En 1937, une municipalité de village homonyme voyait le jour, mais des intérêts communs incitaient les autorités à accepter la fusion, en 1973, sous la dénomination abrégée de Sacré-Cœur. L'ancienne appellation, identique à celle de la paroisse érigée canoniquement en 1904, témoigne d'une dévotion particulière à l'endroit du cœur aimant du Christ, de la part des autorités religieuses d'alors. L'actuelle dénomination, qui reprend en partie celle du bureau de poste créé en 1884 sous l'appellation de Dolbeau, modifiée en 1927, en Sacré-Cœur–Saguenay, a sans doute été dictée par le souci d'éviter toute confusion, à l'époque, à propos des municipalités de Sacré-Cœur-de-Jésus en Beauce et dans Lanaudière. Anciennement, l'endroit répondait à la dénomination de Bourgade-Sainte-Marguerite, en raison de la présence, à proximité, de la rivière Sainte-Marguerite dans laquelle on pêche le saumon en quantité. Un Festival provincial du saumon égaie Sacré-Cœur à chaque mois de juillet, depuis 1980, pour souligner l'importance de cette richesse halieutique. Les dénominations Le Plateau, qui évoque la nature des lieux, Grand-Brûlé (incendie de 1870) et Canton-Albert (le territoire de Sacré-Cœur y est enclos) ont également eu cours à certaines périodes. Par le passé, les Sacré-Cœurois s'adonnaient aux activités agricoles et forestières, lesquelles sont demeurées caractéristiques de l'économie locale. La Coopérative agricole de Sacré-Cœur, créée en 1930, est l'une des plus anciennes du Québec; elle avait été établie pour sauver de la faillite trois fromageries transformées en une beurrerie qui a fermé ses portes en 1979. On y effectue la transformation du bois et les agriculteurs comptent parmi le noyau le plus important de la Côte-Nord.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Sacré-Cœur

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) La Haute-Côte-Nord

Municipalité Sacré-Cœur (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 95010

Latitude nord     Longitude ouest 48° 14' 00" 69° 48' 00"

Coordonnées décimales -69.8      48.23333

Carte topographique 1/50 000 22C/04

Carte topographique 1/20 000 22C/04-0201

Ancien nom

  • Sacré-Cœur-de-Jésus  (Municipalité de village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012