Retour aux résultats Version imprimable

Lac Pohénégamook

Origine et signification Près de la frontière avec le Maine, cette grande étendue d'eau, située aux confins de la Côte-du-Sud et du Bas-Saint-Laurent, se trouve sur le parcours de la rivière Saint-François, affluent de la Saint-Jean. Le village de Saint-Éleuthère s'étend sur sa rive ouest, comme celui d'Estcourt, à son extrémité sud-est. Le sud du lac est longé par le chemin de fer du Canadien National, ce qui explique le site ferroviaire d'Estcourt.

Un poème dit que « Dessiné en forme d'homme couché : Les Indiens l'ont ainsi nommé », conformément à l'une des traductions du terme abénaquis ponegamikw. On parle aussi de lac de la risée, de la moquerie, de lac profond ou lieu de repos. En fait, ce mot signifierait « campement d'hiver ». L'appellation a donné naissance à différentes graphies : Pohenagamook, Pohenagamuk, Ponégamikou notamment. Les Abénaquis se fixaient jadis autour de ce lac durant la saison froide et chassaient le caribou. Il semble que cette pratique se soit prolongée au moins jusqu'au début du XXsiècle. Parmi les premiers Blancs qui traversèrent le plan d'eau, on compte, en 1624, trois Récollets partis d'Acadie pour se rendre à Québec en utilisant la rivière Saint-François. Au XVIIIsiècle, le lac apparaît, entre autres, sur les cartes de Guillaume Delisle (1703) et de Nicolas Bellin (1744). Ce dernier le baptise d'ailleurs Ourangabena. Des arpenteurs américains chargés, en 1841, d'effectuer le relevé de la rivière Saint-François en vue de délimiter la frontière entre les États-Unis et le Canada, lui auraient donné le nom que nous lui connaissons de nos jours. C'est vers cette époque que le canton de Pohénégamook, nom orthographié fréquemment à l'époque Pohénégamouk, a été désigné. Plusieurs témoignages, dont certains remontent à 1873, insistent sur l'existence d'un monstre dans le lac. Baptisé Ponik en 1974 à l'occasion du centenaire de la paroisse, nom que l'on donne aussi au festival qui s'y déroule annuellement, le monstre aurait la forme d'un fond de canot renversé avec une crénelure dorsale. Certains pensent qu'il ne s'agit que d'un gros esturgeon de mer. Variantes : Lac d'Escourt; Lac Saint-Éleuthère.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Pohénégamook

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) Témiscouata

Municipalité Pohénégamook (Ville)

Code géographique de la municipalité 13095

Latitude nord     Longitude ouest 47° 29' 17" 69° 16' 05"

Coordonnées décimales -69.26805      47.48806

Carte topographique 1/50 000 21N/06

Carte topographique 1/20 000 21N/06-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012