Retour aux résultats Version imprimable

Plaisance
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Presque simultanément, en 1900, étaient créées la paroisse de Cœur-Très-Pur-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie-de-Plaisance et la municipalité de paroisse homonyme; ce nom a été considéré pendant longtemps comme l'un des noms les plus longs de la toponymie québécoise. En 1931, on devait ramener à des proportions beaucoup plus modestes le nom municipal, soit Plaisance. En effet, on imagine mal de quel gentilé les Plaisanciens auraient pu être autrement affublés! On estime généralement que la beauté du site de cette municipalité outaouaise, jadis rattachée à Papineauville, implantée à 16 km à l'ouest de Montebello, près de l'embouchure de la rivière de la Petite Nation, sur les bords de la rivière des Outaouais, aurait conditionné sa dénomination, tirée de celle du bureau de poste ouvert en 1882. Il appert que le seigneur Joseph Papineau avait fait construire, dès 1803, une maisonnette au sud de la localité actuelle et lui avait attribué le nom de Plaisance en souvenir d'une ville française, geste qui a pu inspirer le Plaisance québécois. En effet, quelques communes de France, remarquables par le panorama qui les entoure, portent ce nom, dont, entre autres, Plaisance-du-Gers (Gers) et Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne). Suivant plusieurs auteurs, les Plaisance français sont issus d'une influence ou d'une mode italienne. À Terre-Neuve, on peut relever un ancien village du nom de Plaisance, rebaptisé Placentia par les Anglais en 1713. En des temps plus anciens, le territoire constituait l'arrière-fief occupant les deux cinquièmes de la seigneurie de la Petite-Nation concédée à Joseph Papineau qui la cède à son fils Louis-Joseph en 1817. Les premiers habitants s'établissent à North Nation Mills ou Réserve du Moulin, près de la rivière de la Petite Nation, au début du XIXe siècle et forment le premier pôle industriel de la seigneurie de la Petite-Nation. La présence de chutes remarquables à proximité a permis une croissance rapide par l'implantation de moulins. L'arrivée du chemin de fer reliant Montréal et Hull en 1877 et l'établissement de la gare de North Nation Mills permettent à l'agglomération de se développer rapidement. En 1920, la Gatineau Power, projetant l'exploitation du potentiel hydroélectrique des chutes, procède à la démolition ou au déménagement des bâtiments. N'y subsiste aujourd'hui qu'un hameau. L'activité économique de Plaisance est partagée entre l'agriculture et le travail dans les usines environnantes. On note l'importance de la présence annuelle des outardes soulignée par un Festival des outardes célébré depuis 1985 et concrétisée par la création d'une réserve faunique de 26 km², la réserve faunique de Plaisance, vouée à leur protection. À l'automne, sporadiquement, à l'aller vers leurs aires nordiques de nidification et au retour, ces oiseaux se rassemblent à cet endroit.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Plaisance

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Papineau

Municipalité Plaisance (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 80045

Longitude ouest     Latitude nord 75° 07' 00" 45° 37' 00"

Coordonnées décimales -75.11667, 45.61666

Carte topographique 1/50 000 31G/11

Carte topographique 1/20 000 31G/11-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012