Retour aux résultats Version imprimable

Rivière de la Petite Nation

Origine et signification Dans la réserve faunique de Papineau-Labelle, la rivière de la Petite Nation, identifiée par R. de la petite Nation sur la carte de Gédéon de Catalogne (1723), prend sa source dans les lacs Saint-Denis et Ouananiche. Filant vers le sud, elle forme les lacs Gagnon et Simon, à quelques kilomètres au nord du hameau de La Nation. La rivière arrose ensuite les municipalités de Saint-André-Avellin et de Plaisance, et se déverse dans la rivière des Outaouais, après une course de 129 km, à mi-chemin entre Thurso et Papineauville. À 9 km en amont de son embouchure, dévalent les chutes de la Petite Nation, hautes de 67 m. À 20 km avant la fin de son cours, elle arrose le hameau de Portage-de-la-Nation.

Vers 1865, hommes et chevaux, qui effectuaient le transport des marchandises de Papineauville à Saint-André-Avellin, faisaient escale à cet endroit avant de franchir la rivière. Le spécifique Petite Nation, qui prend la forme de Nation River du côté sud de la rivière des Outaouais, en Ontario, a d'abord servi à qualifier les Ouescharini, nom parfois écrit Ouescarini, Oueskarini ou Weskarini, peuple de la nation algonquine qui habitait et chassait autrefois dans la région. Tous les membres de ce peuple périrent dans des affrontements avec les Iroquois (1654). En 1613, Samuel de Champlain évoque les Ouescharini et décrit, sans la nommer, la rivière de cette façon : « Ainsi nous nous separasmes : & continuant nostre routte à mont ladite riviere, en trouvasmes une autre fort belle & spacieuse, qui vient d'une nation appellée Ouescharini, lesquels se tiennent au nort d'icelle, & à 4. journées de l'entrée. » Dans sa publication de 1632 intitulée Le Grand voyage du pays des Hurons, le frère Gabriel Sagard mentionne plusieurs éléments de son voyage de retour de 1624 vers Québec, alors que : « ... nous allasmes cabaner à la petite Nation, que nos Hurons appellent Quieunontateronons... », texte qui constitue, avec les Relations des Jésuites, le témoignage le plus ancien de Petite Nation. Le qualificatif Petite a pour sens, ici, « peu nombreuse ». La seigneurie de Joseph Papineau a également porté ce nom. Elle avait été concédée le 16 mai 1674 à monseigneur de Laval par la Compagnie des Indes occidentales. L'acte de concession mentionne que le territoire est « à prendre depuis le sault de la Chaudière, vulgairement appelé la Petite Nation ». Une réserve de chasse et de pêche, créée en 1967 et dénommée Réserve de la Petite-Nation, s'étend sur environ 5 km² à l'ouest de l'embouchure de la rivière.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Petite Nation

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière de la

Type d'entité Rivière

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Papineau

Municipalité Plaisance (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 80045

Latitude nord     Longitude ouest 45° 35' 09" 75° 06' 32"

Coordonnées décimales -75.10889      45.58583

Carte topographique 1/50 000 31G/11

Carte topographique 1/20 000 31G/11-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012