Retour aux résultats Version imprimable

Palmarolle
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Considéré comme l'un des meilleurs territoires agricoles de la région abitibienne, Palmarolle doit son existence à la fertilité de ses terres qui y a attiré les ancêtres des Palmarollois dès le début du XXe siècle. Le peuplement s'amorce en 1911 avec l'arpentage du canton qui sera proclamé officiellement en 1916, quatorze ans avant l'érection de la municipalité à laquelle il a donné son nom. L'endroit s'est développé grâce au chemin de fer Transcontinental qui a permis l'accessibilité du territoire à une première vague de familles en 1916 et 1918, puis à une seconde en 1929. En 1921, on procédait à l'érection canonique de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Merci. À l'instar d'autres municipalités de l'Abitibi (Launay, Poularies, La Morandière, Rochebaucourt...) on a eu recours au patronyme d'un militaire, François-Charles Bertran ou Bertrand de Palmarole ou Palmarolle (Cailla, 1714 ‑ Québec, 1760), de la compagnie de Palmarolle. Devenu sous-lieutenant, au régiment de la Sarre, le 1er juin 1734, il est promu lieutenant le 31 octobre de la même année, puis capitaine le 6 juillet 1740. Il est nommé chevalier de Saint-Louis le 28 janvier 1750. Le 22 mars 1756, il passe dans la compagnie des grenadiers du 2e bataillon, dont il prend le commandement. Il part pour le Canada le 2 avril 1756, afin de prendre part à la guerre de Sept Ans. Blessé légèrement une première fois aux combats du fort George à Chouagen (aujourd'hui Oswego aux USA) sur le lac Ontario en août 1756, il fut blessé mortellement le 28 avril 1760, lors de la bataille de Sainte-Foy. Il décède à l'Hôpital général de Québec, le 3 mai suivant. Palmarolle, érigée en municipalité en 1930, se situe à 16 km au sud de La Sarre, à 120 km au nord-ouest de Val-d'Or et est traversée par la rivière Dagenais. Cette vaste superficie peu peuplée a été détachée en partie de la municipalité du canton de La Sarre et colonisée par des pionniers provenant de la Beauce, de Bellechasse, de Champlain, de Dorchester, de L'Islet, de Portneuf et de Montmagny.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Palmarolle

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Abitibi-Témiscamingue

Municipalité régionale de comté (MRC) Abitibi-Ouest

Municipalité Palmarolle (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 87025

Longitude ouest     Latitude nord 79° 12' 00" 48° 40' 00"

Coordonnées décimales -79.2, 48.66666

Carte topographique 1/50 000 32D/11

Carte topographique 1/20 000 32D/11-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012