Retour aux résultats Version imprimable

Réservoir de la Paix des Braves

Origine et signification Ce nom désigne un réservoir d’une superficie potentielle de 603 km², qui sert à la production hydroélectrique pour Hydro-Québec. Ce réservoir résulte de la retenue des eaux par le barrage Bernard-Landry.

Le nom Réservoir de la Paix des Braves reprend celui sous lequel est connue l’entente historique que le Gouvernement du Québec et le Grand Conseil des Cris ont signée le 7 février 2002. Cette entente a permis à Hydro-Québec de poursuivre le développement hydroélectrique du Nord-du-Québec. Ses signataires étaient Bernard Landry (1937-2018), alors premier ministre du Québec, et Ted Moses, grand chef des Cris.


Date d'officialisation 2019-11-04

Spécifique Paix des Braves

Générique (avec ou sans particules de liaison) Réservoir de la

Type d'entité Réservoir

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 52° 04' 55" 75° 56' 34"

Coordonnées décimales -75.94296      52.08207

Carte topographique 1/50 000 33B/04

Carte topographique 1/20 000 33B/04-0101

Ancien nom

  • Réservoir de l'Eastmain 1

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 4 novembre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012