Retour aux résultats Version imprimable

Lac Musquaro

Origine et signification Long de 43 km, large de 8 km et d'une superficie de près de 207 km², cet élargissement majeur de la rivière du même nom possède une configuration pour le moins capricieuse et ce lac est parsemé d'îles et de presqu'îles de toutes dimensions. Plusieurs de ses baies étonnent par leur profondeur essentiellement longitudinale. Celle de l'ouest ressemble plutôt à une croix. Situé sur la Côte-Nord, à environ 25 km au nord du hameau de Musquaro et du golfe du Saint-Laurent, ce lac reçoit ses eaux de quelques lacs et rivières dont le lac D'Auteuil, à l'ouest, qui paraît plutôt en être une extension.

Les auteurs font l'unanimité sur la traduction de Musquaro par « queue d'ours noir ». Les Innus utilisent d'ailleurs l'appellation Mahkuanu Nipi ou « lac de la queue d'ours noir » pour désigner ce lac. Le père Charles Arnaud signale qu'en remontant la rivière Musquaro, on rencontre une montagne qui a la forme d'un ours à qui rien ne manque « pas même la queue ».

En ce qui a trait incidemment à la rivière Musquaro, elle prend sa source à quelques kilomètres à l'est du lac Le Doré et à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de la rivière Olomane Ouest, serpente vers le sud sur une distance de près de 150 km, crée quelques lacs au passage et termine sa course dans le golfe du Saint-Laurent. Poissonneux, ce cours d'eau présente également aux chasseurs un bassin riche en gibier à plumes et à fourrures. Les Français ont d'ailleurs construit un poste de traite, vers 1710, à l'embouchure de la Musquaro. Un autre comptoir l'aurait remplacé vers 1770 et il aurait cessé ses activités en 1925. Les Innus désignent aussi la rivière, ou des sections de celle-ci, par Kapitahkuiat Hipu, « rivière longue et monotone à naviguer » ou Mahkuanu Hipu, « rivière de la queue d'ours noir ». Quant aux Naskapis, ils l'appellent Maskuanu Shipis, « la petite rivière de la queue d'ours noir ». On rencontre ce toponyme dans les documents du XVIIsiècle, mais écrit d'une autre façon. Par exemple, en 1685, J.-B.-L. Franquelin indique Mascouarou sur sa carte du fleuve Saint-Laurent. Au XIXsiècle et au début du XXsiècle, les façons d'écrire le toponyme se font nombreuses, mais la prononciation varie peu. Rouillard inventorie les formes suivantes : Muskwaro, Mascourao, Maskuaro, Masquaro et Musquaro. À ces graphies s'ajoutent celles de Maskouaro et de Musquarro.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Musquaro

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Golfe-du-Saint-Laurent

Municipalité Petit-Mécatina (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 98912

Latitude nord     Longitude ouest 50° 35' 48" 60° 59' 46"

Coordonnées décimales -60.99611      50.59666

Carte topographique 1/50 000 12K/10

Carte topographique 1/20 000 12K/10-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012