Retour aux résultats Version imprimable







Rue Jean-Béliveau


Origine et signification Le nom de cette voie de communication rappelle le souvenir de Jean Béliveau. Il a habité sur cette rue pendant plus de 50 ans, alors qu'elle se nommait Rue Victoria.

Jean Béliveau (Trois-Rivières, 1931 – Montréal, 2014) est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la Ligue nationale de hockey. Jean Béliveau entreprend, en 1953-1954, une carrière de 18 saisons avec l'équipe montréalaise, dont les 10 dernières à titre de capitaine, un sommet dans l'histoire de l'organisation. Son nom est inscrit à 10 reprises sur la coupe Stanley (remise à l'équipe championne), et le joueur mérite d'innombrables honneurs personnels. Jean Béliveau est associé à l'histoire des Canadiens de Montréal à plus d'un titre; il est notamment le deuxième meilleur marqueur de l'équipe, avec 507 buts et 712 assistances. Celui que l'on surnommait « le Gros Bill » ou « le Grand Jean » met fin à sa carrière après la saison 1970-1971. En témoignage de son immense contribution à l'équipe, mais aussi au sport qu'il a pratiqué, son chandail, arborant le célèbre numéro 4, est retiré par le Canadien au début de la saison 1971-1972, et le Temple de la renommée du hockey, faisant fi de la période d'attente habituelle de trois ans, lui ouvre ses portes en 1972, soit un an seulement après sa retraite.

À l'aube de sa seconde carrière, Jean Béliveau est promu au poste de vice-président aux affaires sociales du Canadien et devient ni plus ni moins le porte-parole officiel de l'équipe, fonction qu'il occupe jusqu'en 1993. L'année suivante, le gouvernement canadien lui offre le poste de gouverneur général du Canada, mais il décline l'invitation. Sa personnalité remarquable est reconnue à divers titres. Jean Béliveau est l'objet de nombreux témoignages d'estime et d'honneur : une fondation qui vient en aide aux enfants handicapés porte son nom; il est intronisé au Temple de la renommée des sports du Québec; il est nommé grand officier de l'Ordre national du Québec de même que compagnon de l'Ordre du Canada; et plusieurs doctorats honorifiques lui sont décernés. Depuis 2005, le trophée Jean-Béliveau est remis annuellement au joueur des Canadiens de Montréal qui s'est le plus démarqué par son engagement communautaire.

Date d'officialisation 2016-02-26

Spécifique Jean-Béliveau

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Longueuil (Ville) (Longueuil)

Code géographique de la municipalité 58227

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Jean-Béliveau

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Jean-Béliveau

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Ancien nom

  • Rue Victoria

Nouvelle recherche