Retour aux résultats Version imprimable

La Matanie
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Cette municipalité régionale de comté de 3 375 km² est située dans le Bas-Saint-Laurent et est limitrophe de la Gaspésie, à l'est. Aux abords du fleuve, le paysage de la MRC de La Matanie est représentatif de celui du sud de l'estuaire, avec ses estrans et ses terrasses. Plus on gagne l'intérieur des terres, plus le relief s'élève. Ce sont bientôt les monts Notre-Dame, puis le massif gaspésien lui-même, où est établie la réserve faunique de Matane, qui couvre 1 284 km², et la zec de Cap-Chat. Le lac Matane, de petite dimension, qui se déverse dans la rivière du même nom, se trouve dans l'arrière-pays. La MRC se compose de seize municipalités, dont la ville de Matane qui rassemble à elle seule plus de 50 % de la population, et d'un territoire non organisé au nom pittoresque de Rivière-Bonjour. Francophone, mi-urbain et mi-rural, le pays matanois est tourné vers les industries alimentaires et celles du bois de construction et d'articles de bois. L'agriculture et le travail en forêt emploient une part significative de la population active. Grâce au traversier-rail moderne de Matane, et aux liaisons Matane-Godbout et Matane-Baie-Comeau, la région demeure en contact avec la Côte-Nord et entretient des relations économiques avec elle. Auparavant nommée Matane, la MRC a changé de nom pour celui de La Matanie; ce changement a été officialisé le 9 mars 2013. L'appellation Matanie désigne une réalité inclusive, différente géographiquement du bassin versant, de la rivière, du canton, de la ville ou du comté de Matane, à laquelle l'ensemble des municipalités peuvent souscrire, des Méchins à Baie-des-Sables. L'expression Matanie a vraisemblablement été inventée par l'abbé Antoine Gagnon qui a utilisé cette expression dans son ouvrage de 1945, intitulé Monographie de Matane, pays de brume, de soleil, de visions, pour parler du pays géographique autour de Matane, juste aux portes de la Gaspésie. Le nom Matanie est d'usage courant depuis les années 1990.

Date d'officialisation 2013-05-08

Spécifique La Matanie

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité régionale de comté

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) La Matanie

Municipalité Sainte-Félicité (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 08023

Longitude ouest     Latitude nord 67° 17' 00" 48° 51' 00"

Coordonnées décimales -67.28333, 48.85

Carte topographique 1/50 000 22B/14

Carte topographique 1/20 000 22B/14-0101

Ancien nom

  • Matane  (Municipalité régionale de comté)

    Cette municipalité régionale de comté de 3 375 km² est située dans le Bas-Saint-Laurent et est limitrophe de la Gaspésie, à l'est. Aux abords du fleuve, le paysage de la MRC de Matane est représentatif de celui du sud de l'estuaire, avec ses estrans et ses terrasses. Plus on gagne l'intérieur des terres, plus le relief s'élève. Ce sont bientôt les monts Notre-Dame, puis le massif gaspésien lui-même, où est établie la réserve faunique de Matane, qui couvre 1 284 km², et la zec de Cap-Chat. Le lac Matane, de petite dimension, qui se déverse dans la rivière du même nom, se trouve dans l'arrière-pays. La municipalité régionale de comté de Matane a été établie en janvier 1982; elle a succédé à la municipalité du comté de Matane qui lui a aussi donné son nom. Elle se compose de seize municipalités, dont la ville de Matane qui rassemble à elle seule plus de 50 % de la population, et d'un territoire non organisé au nom pittoresque de Rivière-Bonjour. Quatre autres municipalités incorporent le nom Matane à leur dénomination. Francophone, mi-urbain et mi-rural, le pays matanois est tourné vers les industries alimentaires et celles du bois de construction et d'articles de bois. L'agriculture et le travail en forêt emploient une part significative de la population active. Grâce au traversier-rail moderne de Matane, et aux liaisons Matane-Godbout et Matane–Baie-Comeau, la région demeure en contact avec la Côte-Nord et entretient des relations économiques avec elle.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012