Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Simon
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Située à peu de distance de Saint-Hyacinthe, au sud-ouest, entre la rivière Yamaska et l'autoroute Jean-Lesage, cette municipalité montérégienne a été implantée dans une plaine agrémentée de quelques coteaux sablonneux. Les premiers arrivants, en 1800, s'installent près de la Yamaska. Ils sont originaires des îles de Sorel, de Bécancour, de Contrecœur, de Saint-Sulpice. Le commerce du bois donne son impulsion à l'économie locale à compter de 1835. La paroisse de Saint-Simon, détachée de Saint-Dominique-de-Bagot, sera fondée en 1832. Elle a été érigée canoniquement en 1834 sous le nom « Saint-Simon-de-Ramesay » qui réfère à la seigneurie de Ramezay ou Ramesay. La paroisse a été érigée civilement en 1860 sous la seule appellation « Saint-Simon ». Quant à la municipalité de la paroisse, elle est érigée en 1845 sous le nom « Saint-Simon-de-Ramesay ». Son territoire se retrouve dans la partie nord-ouest de la seigneurie de Ramezay. La municipalité est abolie en 1847 pour devenir partie de la municipalité de comté, elle sera érigée sous le nom « Saint-Simon » en 1855. En 2009, son statut était modifié pour celui de municipalité. Simon, apôtre du Ier siècle, est surnommé le Cananéen ou le Zélote. Saint Jude et lui ont prêché ensemble dans la Judée, la Samarie, la Syrie et ils ont subi le martyre simultanément en Perse. C'est ainsi que la paroisse de Saint-Jude est située à proximité de celle de Saint-Simon, ce dernier hagionyme s'est imposé d'emblée. On a aussi avancé l'hypothèse que l'on désirait indirectement rendre hommage à Simon Gendron, un pionnier. Le bureau de poste local, ouvert en 1853, a d'abord porté la dénomination « Saint-Simon-de-Bagot » (du nom de l'ancien comté), puis celle de « Saint-Simon-d'Yamaska », en 1920, en raison de la localisation de la municipalité à proximité de la rivière Yamaska. La nature argileuse du sol favorise une culture intensive. Une importante salaison et le transport d'animaux vivants complètent le portrait économique de la localité. Saint-Simon est surtout connue grâce à son Aérodium, visible de l'autoroute Jean-Lesage, constitué d'un système de soufflerie aérodynamique qui permet aux gens de flotter et de se déplacer dans l'air.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2009-04-28

Spécifique Saint-Simon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Maskoutains

Municipalité Saint-Simon (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 54090

Longitude ouest     Latitude nord 72° 52' 00" 45° 44' 00"

Coordonnées décimales -72.86667, 45.73333

Carte topographique 1/50 000 31H/10

Carte topographique 1/20 000 31H/10-0201

Ancien nom

  • Saint-Simon  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que le statut de cette municipalité a été changé le 4 avril 2009. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Simon est devenue la municipalité de Saint-Simon. Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter la rubrique de cette dernière.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012