Retour aux résultats Version imprimable

Sainte-Hélène-de-Chester

Origine et signification La municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester est située au sud-est de Victoriaville, dans la région administrative du Centre-du-Québec. Elle fut érigée en 1859 sous le nom « Municipalité du canton de Chester-Est ». Cette appellation provenait, comme son statut le révèle, de celle du canton proclamé en 1802 et le point cardinal marquait la position géographique de l'entité dans le canton. Comme la plupart des noms d'entités administratives de la région d'Arthabaska dont le territoire a été développé par des Loyalistes, l'origine de la composante « Chester » et, par voie de conséquence du gentilé Chesterestois, remonte au nom d'une petite ville anglaise du nord-ouest de l'Angleterre, dans le Cheshire. Le 3 mai 2008, la municipalité du canton de Chester-Est devenait la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester.

Date d'officialisation 2008-06-19

Spécifique Sainte-Hélène-de-Chester

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Centre-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Arthabaska

Municipalité Sainte-Hélène-de-Chester (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 39035

Latitude nord     Longitude ouest 46° 02' 00" 71° 42' 00"

Coordonnées décimales -71.7      46.03333

Carte topographique 1/50 000 21L/04

Carte topographique 1/20 000 21L/04-0102

Ancien nom

  • Chester-Est  (Municipalité de canton)

    Il est à noter que le nom et le statut de cette municipalité ont été changés le 3 mai 2008. En effet, à cette date, la municipalité du canton de Chester-Est est devenue la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire la municipalité alors qu'elle était identifiée sous l'ancien nom et l'ancien statut. Dans la région administrative de la Mauricie–Bois-Francs, au sud-est de Victoriaville, on retrouve la municipalité du canton de Chester-Est érigée en 1859 et dont la dénomination provient, comme son statut le révèle, de celle du canton proclamé en 1802. Comme la plupart des noms d'entités administratives de la région d'Arthabaska dont le territoire a été développé par des Loyalistes, l'origine de la dénomination municipale et, par voie de conséquence du gentilé Chesterestois, remonte au nom d'une petite ville anglaise du nord-ouest de l'Angleterre, dans le Cheshire. Le point cardinal marque la position géographique de l'entité dans le canton.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012