Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Mathieu

Origine et signification L'origine de ce nom et, le cas échéant, sa signification n’ont pu être déterminées jusqu’à maintenant.
La Commission de toponymie invite toute personne détenant une information sur l'un ou l'autre de ces aspects à lui en faire part.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Mathieu

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité La Tuque (Ville)

Code géographique de la municipalité 90012

Latitude nord     Longitude ouest 48° 44' 57" 74° 49' 49"

Coordonnées décimales -74.83028      48.74916

Carte topographique 1/50 000 32B/10

Carte topographique 1/20 000 32B/10-0201

Ancien nom

  • Rivière Orignal

    Le nom « orignal » ou « orignaux » est utilisé au Québec pour dénommer de très nombreuses entités géographiques - notamment des lacs, des baies, des monts et des voies de communication. Si le lion possède depuis fort longtemps le titre de roi des animaux, celui de souverain des grandes forêts boréales québécoises devrait revenir à l'orignal, aussi connu comme l'élan d'Amérique. Membre le plus imposant de la famille des cervidés, l'orignal (Alces alces) peut effectivement mesurer deux mètres de hauteur au garrot (région de l'épaule) et son poids moyen, chez le mâle, dépasser les 400 kg. Il se caractérise notamment par de longues pattes - un peu semblables à des échasses - lui permettant d'avancer dans la neige épaisse, un pelage gris noir, des épaules surmontées d'une bosse, un cou petit, une tête longue et de grandes oreilles. Le mâle se voit aussi coiffé d'un impressionnant panache, dont l'envergure peut atteindre près de deux mètres, qui lui sert dans les combats au moment du rut. Ces bois poussent au printemps et tombent en hiver. Essentiellement herbivore, l'orignal se nourrit de plantes et de feuilles diverses. Sa viande, au goût particulier, fait les délices de nombreux chasseurs. Les experts estiment d'ailleurs entre 85 et 90 000 le nombre d'orignaux actuellement sur le territoire québécois. Le mot orignal provient d'orignac, mot d'origine basque formé du pluriel « oregna » signifiant cerf. Il fut relevé dès 1603 par Samuel de Champlain sous la forme « Orignas ». Ce toponyme paraît dans le Dictionnaire des rivières et des lacs de la province de Québec, département des Terres et Forêts datant de 1925.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012