Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Matawin
Madôwaizibo (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Dans le canton de Charland, à environ 8 km au sud-ouest du lac Charland, le lac Matawin représente la source principale de ce cours d'eau d'une longueur dépassant les 160 km. Coulant d'abord vers le sud, il remonte ensuite vers le nord-est, traverse le territoire de la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, entre dans le réservoir Taureau, serpente encore un peu vers l'est et termine son périple dans la rivière Saint-Maurice presque à mi-chemin entre La Tuque et Grand-Mère. La rivière Matawin – aussi appelée Mantawa ou Mattawin – paraît dans divers documents, cartographiques ou autres, au moins depuis le XIXe siècle. L'arpenteur Joseph Bouchette mentionne la Matawin River dans son ouvrage A topographical dictionary of the Province of Lower Canada, publié en 1832. En 1854, H. Legendre dresse le Plan d'une partie de la rivière Matawin dans la seigneurie du Cap-de-la-Madeleine. Théophile-Stanislas Provost, curé de Saint-Alphonse-Rodriguez, cite la rivière Mantawa dans une lettre adressée au journaliste André-Napoléon Montpetit en 1862. Enfin, certains ouvrages de référence indiquent, en 1914 et en 1925, la rivière Mattawin. Le toponyme Matawin signifie rencontre des eaux, confluent en algonquin et les Abénaquis nomment cette rivière Madôwaizibo, ce qui signifie également rivière de la rencontre des eaux ou du confluent. Il s'agit donc d'un substantif qui apparaît d'ailleurs sous la forme Mataouan, ou Mattaouan dans le Journal du chevalier de Troyes en 1686 pour désigner une fourche de rivière. Le sens de ce mot est très général, il s'applique à de nombreuses situations hydrographiques, l'identification de toute une rivière par Matawin constituant un cas particulier. L'industrie forestière s'est intéressée assez tôt aux richesses de la vallée de la Matawin. Dès 1839, un chantier est établi au nord de ce cours d'eau. Vers 1860, le gouvernement du Canada-Uni investit dans l'aménagement de la rivière afin de permettre aux entrepreneurs d'atteindre et d'exploiter les pinières de la région qu'on appelle déjà Matawinie. À la même époque, commence la colonisation de ce coin de pays où la paroisse de Saint-Michel-des-Saints est fondée en 1863.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Matawin

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Shawinigan (Ville)

Code géographique de la municipalité 36033

Latitude nord     Longitude ouest 46° 54' 11" 72° 56' 00"

Coordonnées décimales -72.93333      46.90305

Carte topographique 1/50 000 31I/15

Carte topographique 1/20 000 31I/15-0201

Variante traditionnelle autochtone

  • Madôwaizibo (Rivière)

    Madôwaizibo est le nom que les Abénaquis utilisent pour parler de la rivière Matawin. Il signifie « la rivière Matawin ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012