Retour aux résultats Version imprimable

Réserve de la biosphère Manicouagan-Uapishka

Origine et signification Cette réserve couvre une superficie de 548 000 km2, constituant l’une des plus vastes réserves de la biosphère au monde et la plus grande au Canada. Son territoire s’étend du fleuve Saint-Laurent, au sud, jusqu’à la frontière de la forêt boréale et de la taïga, au nord.

La réserve est caractérisée par un réseau hydrographique comportant de nombreuses et d’importantes rivières. On y trouve, au nord, le réservoir Manicouagan, formé par l'élévation du niveau de l'eau causé par les aménagements hydroélectriques. Ce réservoir épouse le rebord d’un cratère formé par un météorite dont l’impact remonte à quelque 214 millions d'années.

Le relief est constitué, au nord, de nombreuses collines (de 400 à 600 m) séparées par des vallées encaissées. Les monts Groulx, massif caractérisé par une trentaine de sommets, y culminent à plus de 1 000 m.

La réserve comporte de vastes forêts boréales dominées par l’épinette noire. Une faune variée compose également ce territoire, notamment le caribou forestier, le béluga, le carcajou et le faucon pèlerin, espèces considérées comme menacées ou vulnérables.

Les Innus, et leurs ancêtres, fréquentent ce territoire depuis des millénaires. À partir des années 1920-1930, une population d’origine canadienne-française est venue s'installer sur les rives du Saint-Laurent. Aujourd’hui, le principal pôle économique est la ville de Baie-Comeau. 

En 2007, la réserve de la biosphère Manicouagan-Uapishka est reconnue officiellement dans le cadre du programme de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur l'homme et la biosphère.

Manicouagan est un nom innu en usage depuis au moins le XVIIe siècle qui signifierait, selon diverses sources, «  là ou on enlève l'écorce de bouleau pour réparer les canots d'écorce  » ou «  vase à boire  ». Le deuxième élément reprend, quant à lui, l'appellation que les Innus utilisent pour désigner les monts Groulx; Uapishka signifierait « plusieurs montagnes blanches ».


Source :
FRENETTE, Pierre. Atlas de la réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, Baie-Comeau, Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, 2009, 146 p.

Date d'officialisation 2010-09-14

Spécifique Manicouagan-Uapishka

Générique (avec ou sans particules de liaison) Réserve de la biosphère

Type d'entité Réserve de la biosphère

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Rivière-aux-Outardes (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 96902

Latitude nord     Longitude ouest 50° 38' 49" 68° 43' 27"

Coordonnées décimales -68.72417      50.64694

Carte topographique 1/50 000 22K/10

Carte topographique 1/20 000 22K/10-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2017

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012